Aller au contenu principal

APEBI : deux binômes se disputent la présidence

La Fédération des Technologies de l’information de télécommunication et de l’Offshoring (APEBI) tiendra son assemblée générale ordinaire élective ce mercredi après-midi à Bouskoura. Deux binômes se disputeront la présidence. Il s’agit du binôme Youssef El Alaoui-Abdellatif Tarhine et le binôme Amine Zarouk-Mehdi Alaoui. Les vainqueurs dirigeront l’APEBI pour le mandat (2020-2022).

Par Mohamed Laabi, Publié le 14/01/2020 à 16:18, mis à jour le 14/01/2020 à 18:01
Teaser Media
Le binôme Alaoui-Tarhine

J-1 avant l’assemblée générale ordinaire élective (AGE) de la Fédération des Technologies de l’information de télécommunication et de l’Offshoring (APEBI). Les deux binômes candidats à ce poste présenteront le mercredi 15 janvier leurs programmes respectifs devant les 200 entreprises membres de la fédération, rapporte l’Économiste dans son édition du mardi 14 janvier.

Le programme de candidature du binôme El Alaoui-Tarhine, nommé « Agir pour créer l’impact économique durable », se concentre sur 4 axes : la compétitivité et l’économie digitale ; la souveraineté digitale et le partenariat de la gouvernance ; l’innovation et la création de valeur ; le renforcement de l’écosystème au service des membres de l’APEBI. Lors de sa campagne, le duo a mis l’accent sur le capital humain comme principale composante du développement d’un esprit d’équipe inclusif. Selon eux, c’est le facteur clé du succès de leur mandat qu’ils comptent mettre au service de la profession et de l’économie du Maroc.

De leur côté, le programme du binôme Zarouk-Alaoui compte : renforcer l’accès au marché pour les membres via une caravane qui va à la rencontre des différents secteurs dans différentes régions (Digital4All) ; développer le capital humain grâce à un projet d’institut de formation (Skills4All) ; créer un lobby pour le secteur des nouvelles technologies en vue de mettre en place un Doing Business digital (Institutions2Meet) ; instaurer un observatoire permanent des NTIC (Data4Tech), rapporte Médias24.

« Nous avons un programme pragmatique, contractuel avec des engagements réalistes et réalisables. Plus qu’un programme, c’est un engagement moral envers les membres avec des convictions et des objectifs précis et des échéances », affirme Zarouk. Pour rappel, Mohammed Drissi Melyani, directeur général de l’agence du développement digital (ADD), dévoilera lors de cette AGE la stratégie d’orientations générales pour le développement du digital. Alors qui du binôme El Alaoui-Tarhine/Zarouk-Alaoui sera élu à la présidence de l’APEBI durant la période 2020-2022 ? Le Verdict sera dévoilé ce mercredi.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

lebief.ma - banniere-covid