Aller au contenu principal

Bourse : Faut-il y revenir ?

Les professionnels du marché sont plutôt optimistes en ce début d’année sur les perspectives de la Bourse. MSIN est le premier broker à se mouiller au jeu des pronostics. Il prévoit une hausse de 5 % du Masi en 2020. Malgré tous les risques associés à l’investissement en Bourse, elle demeure l’un des meilleurs placements sur le long terme. À défaut de s’y exposer directement, les épargnants peuvent y investir à travers les OPCVM. Les particuliers ont depuis quelques années la possibilité d’investir en Bourse à travers un Plan d’épargne actions qui accordent un certain nombre d’avantages fiscaux, à condition de détenir le PEA pendant cinq ans.

Par J.R.Y, Publié le 13/01/2020, mis à jour le 13/01/2020
Teaser Media

Après les premières séances de 2020, la Bourse affiche une hausse de 1 %. Le Masi, l’indice phare du marché, a débuté l’année du bon pied après avoir gagné plus de 7 % en 2019. Au cours des dernières années, le marché a connu des hauts et des bas au point de faire fuir les personnes physiques. Omniprésents sur la Place au milieu des années 2000 grâce notamment à la multiplication des introductions en Bourse, ils sont peu nombreux à s’y aventurer aujourd’hui. 2020 sera-t-elle l’année de la réconciliation ? La poursuite de l’amélioration des cours pourrait soutenir ce retour. Les professionnels du marché sont plutôt optimistes en ce début d’année sur les perspectives de la Bourse. MSIN est le premier broker à se mouiller au jeu des pronostics. Il prévoit une hausse de 5 % du Masi en 2020.

« L’année 2020 serait une année de continuité et de consolidation de relance du marché boursier », estiment les analystes cités par Medias24. Plusieurs éléments soutiendraient cette évolution du marché. La persistance des taux bas va pousser les investisseurs, surtout les institutionnels à augmenter leurs placements en Bourse. D’ailleurs, les volumes depuis le début de l’année sont bien plus élevés que leur niveau moyen en décembre et en janvier 2019. Au regard de l’environnement de taux, le marché boursier offrira un rendement plus intéressant que celui du marché obligataire, relève L’Économiste. En dehors du comportement des cours, les entreprises cotées devraient maintenir une politique de distribution de dividende généreuse, anticipent les analystes cités par plusieurs journaux.

Malgré tous les risques associés à l’investissement en Bourse, elle demeure l’un des meilleurs placements sur le long terme. Malgré un comportement instable sur les dernières années, le bilan sur une période de dix ans est positif. À défaut de s’y exposer directement, les épargnants peuvent y investir à travers les OPCVM. Cela revient à confier la gestion à des professionnels qui, eux, ont une meilleure connaissance du marché. Les particuliers ont depuis quelques années la possibilité d’investir en Bourse à travers un Plan d’épargne actions qui accordent un certain nombre d’avantages fiscaux, à condition de détenir le PEA pendant cinq ans. Le plafond des versements dans le plan vient d’être relevé de 600 000 à 2 millions de DH depuis le 1er janvier.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...