Aller au contenu principal

Caisse de compensation : le budget 2019 pourrait être dépassé

La Caisse de compensation risque de déborder en 2019. Le paiement de la subvention pour le sucre et le gaz s’est élevé à 15,80 milliards de dirhams. Les arriérés quant à eux, dépassent 1,78 milliard de dirhams. Estimée à 17,67 milliards, la dotation prévue pour l’année 2019 pourrait donc être dépassée. Pour rappel, le projet de loi de finances 2020 prévoit une dotation moins volumineuse (13,64 milliards de dirhams).

Par Mohamed Laabi, Publié le 13/01/2020 à 16:15, mis à jour le 13/01/2020 à 18:01
Teaser Media

La facture de la caisse de compensation risque de déborder en 2019, nous informe le quotidien Le Matin dans son numéro du lundi 13 janvier. Le journal rapporte que le paiement de la subvention de gaz et de sucre a atteint les 15,8 milliards de dirhams à fin décembre 2019, tandis que les arriérés ont dépassé 1,78 milliard, soit un total de 17,59 milliards de dirhams.

 

Ainsi, la dotation prévue pour l’année 2019 (17,67 milliards de dirhams) pourrait être dépassée. Selon la même source, le soutien des farines subventionnées dépasse, annuellement, le milliard de dirhams. Le gaz butane constitue l’essentiel des factures avec 13,53 milliards de dirhams : 12,40 milliards de paiements de la subvention et 1,13 milliard d’arriérés. Pour sa part, le sucre a coûté en 2019 la somme de 4,05 milliards de dirhams (3,40 milliards déjà payée aux sociétés concernées et 653,38 de créances non réglées). Le cours moyen du gaz butane a fini l’année 2019 par une nette augmentation par rapport au début de l’année. Il s’est établi à 466 dollars la tonne, soit une hausse de 4 % en glissement mensuel et 22 % sur un an.

 

Pour rappel, le Projet de loi de finances 2020 prévoit une dotation globale de 13,64 milliards de dirhams au titre de la compensation, soit 4,03 milliards de moins que celle de 2019, rapporte l’Observateur du Maroc. L’un des facteurs pris en considération pour cette diminution de la dotation est l’évolution prévue des cours à l’international. Notons que dès 2021, le registre social unique (RSU) sera opérationnel et permettra de « coordonner et de restructurer l’ensemble des aides sociales ». D’ici là, le gouvernement continuera à subventionner le gaz butane, le sucre et la farine.

Justice : une lourde sentence contre la Samir

Ce jeudi 17 juin, la Cour d’appel a confirmé une sentence rendue trois ans plus tôt par le tribunal de première instance de Mohammedia contre la Samir. Cette entreprise est accusée, entre autres, d’in...

Banque mondiale : 450 millions de dollars pour soutenir l'inclusion financière au Maroc

Dans son édition de ce lundi 21 juin, le journal Aujourd’hui le Maroc rapporte que la Banque mondiale (BM) a approuvé un prêt de 450 millions de dollars au profit du Maroc. Ce soutien financier vise à...

De grandes ambitions pour le Gazoduc Maroc-Nigéria

Mardi dernier, Yusuf Usman, directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) a annoncé que le gouvernement fédéral nigérian s’apprête à construire le gazoduc reliant le Nigeria a...

Ce qu’il faut retenir de l’African Lion 2021

L’African Lion 2021 touche à sa fin. La 17e édition de cet exercice combiné maroco-américain a tenu...

Tourisme : la détresse des transporteurs touristiques

Alors que le Maroc ouvre petit à petit ses frontières pour accueillir (sous conditions) les Marocai...

Marhaba 2021 : la CNT se mobilise

Dès le lundi 14 juin, la Confédération nationale du Tourisme (CNT) s’est réunie afin de mettre en place la politique d’accueil destinée aux Marocains résidents à l’étranger (MRE), en visite au Maroc a...