Aller au contenu principal

Le HCP mise sur une légère hausse de la croissance

La croissance économique s’établirait à 3,3 %, au 1er trimestre de l’année 2020, contre 2,5 % à la même période de l’année dernière, selon les prévisions du Haut commissariat au plan. Le HCP mise sur une hausse de 6,8 % de la valeur ajoutée agricole.

Par Mohamed Laabi, Publié le 07/01/2020, mis à jour le 07/01/2020
Teaser Media

Le Haut commissariat au plan (HCP) a rendu public cette semaine son point de conjoncture du quatrième trimestre de l’année 2019 et les perspectives du premier trimestre 2020. L’institution chargée de la production, analyse et publication des statistiques officielles du royaume estime que la croissance économique durant le premier trimestre 2020 devrait s’établir à 3,3 %. Ce taux de croissance s’explique par la hausse de la valeur ajoutée agricole (6,8 %), rapporte L’Économiste de ce mardi.

Selon le HCP, l’économie nationale aurait progressé de 2,3 %, au quatrième trimestre de 2019 contre 2,1 % au trimestre précédent. Une progression portée par la hausse de 3,2 % des activités hors agriculture. La valeur ajoutée agricole est pour sa part en baisse durant ce quatrième trimestre consécutif, affichant un recul de 5,4 %.

 

Légère hausse en biens de consommation

À en juger par les chiffres du HCP, les biens de consommation ont enregistré une hausse de 2,5 % durant le dernier trimestre 2019, bénéficiant de la « légère amélioration des revenus des ménages dans le cadre du dialogue social ». Derrière cette augmentation également, la hausse des crédits de consommation (4,7 %). Aussi, la consommation des administrations publiques a progressé de 3,7 % dans le sillage d’une progression de 5,3 % des dépenses de fonctionnement.

Quant à la demande mondiale adressée au Maroc, elle a affiché un accroissement de 1,1 % au cours du quatrième trimestre 2019, au lieu de 2,8 % un an auparavant. Une baisse qui s’explique selon le HCP par la décélération du commerce mondial durant ce trimestre. Selon l’analyse de Les Inspirations Éco, les échanges mondiaux reprennent un peu d’élan avec la dissipation des craintes de récession mondiale et l’apaisement des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis. Dans ces conditions, la demande mondiale adressée au Maroc bénéficierait d’un léger regain de dynamisme des importations de la zone euro et afficherait une progression de 1,3 %, en variation annuelle.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...