Aller au contenu principal

Parlement : C’est parti pour la mission d’enquête sur les banques

Une commission d’enquête parlementaire sur les banques verra bientôt le jour. Elle sera chargée d’étudier les critères sur lesquels sont fixés les commissions bancaires et les taux d’intérêt. La mission de cette commission intervient suite au discours prononcé par le roi Mohammed VI en octobre 2019, au siège du Parlement à Rabat, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4è année législative de la 10è législature.

Par Mohamed Laabi, Publié le 07/01/2020 à 12:32, mis à jour le 07/01/2020 à 18:09
Teaser Media

Le Parlement s’attaque au secteur bancaire. Une commission parlementaire doit bientôt démarrer son enquête sur les banques. C’est en tout cas ce que révèle la presse arabophone de ce mardi. La décision de constituer une commission parlementaire a été confirmée, lundi matin, à la Chambre des représentants, rapporte le quotidien arabophone Al Ahdath Al Maghribia. Si l’identité des membres de cette commission devrait être dévoilée dans les prochains jours, son objectif est bien déterminé. Il y a lieu d’examiner les taux d’intérêt bancaire et les commissions, puis de tracer un comparatif entre la marge de bénéfices que réalisent ces banques par rapport à leurs filiales à l’étranger, rapporte pour sa part Al Massae. Le quotidien s’attend à ce que le rapport de cette enquête parlementaire soit aussi houleux que celui réalisé sur les prix des carburants.

 

Mohamed Aboudrar, président du groupe parlementaire du Parti Authenticité et Modernité (PAM), avait déposé une proposition de loi à la Chambre des représentants visant à supprimer la date de valeur et instaurer un index dynamique des commissions bancaires. Dans sa présentation, le groupe parlementaire du PAMiste a relevé que l’exercice de l’activité bancaire au Maroc est inadéquat avec les mesures européennes. Aboudrar a appelé les banques à s’aligner avec les banques européennes.

 

Certains observateurs s’interrogent sur l’utilité de cette commission dans la mesure où l’ensemble des informations sur le secteur bancaire est disponible dans les rapports de Bank Al-Maghrib. Une chose est sûre : cette mission parlementaire devrait répondre à plusieurs interrogations concernant le secteur bancaire, notamment celles liées à l’apport économique de ce secteur dans l’économie et le développement national. Pour plusieurs analystes économiques, la situation est paradoxale. Les banques réalisent des résultats nets annuels en croissance, au moment où la croissance économique n’arrive toujours pas à dépasser les 4 %.

 

Pour rappel, le roi Mohammed VI a secoué, dans son discours du 11 octobre 2019, au siège du Parlement à Rabat, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la 4e année législative de la 10e législature, le système bancaire. Le souverain a appelé à une plus grande implication des banques dans le développement de l’économie nationale, notamment à travers un meilleur accès des entreprises au crédit et l’accompagnement des porteurs de projets et des petites et moyennes entreprises. Selon les derniers chiffres de Bank Al Maghrib, les banques marocaines ont enregistré un produit net bancaire (PNB) en progression de 5 % à 26,1 milliards au premier semestre de l’année 2019.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...