Aller au contenu principal

Bombardier vend ses usines au Maroc et à Belfast

Par Nora Jaafar, Publié le 02/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

La société aérospatiale canadienne Bombardier va vendre ses activités d'aérostructures au Maroc et en Irlande du Nord dans le cadre de sa nouvelle stratégie qui vise à consolider tous ses actifs aérospatiaux en une seule et même entreprise intégrée.

 

Dans un communiqué publié jeudi, Bombardier a annoncé "la formation stratégique de Bombardier Aviation, consolidant tous les actifs aérospatiaux en une entreprise unique, rationalisée et entièrement intégrée". "Par conséquent, Bombardier poursuivra le démantèlement de ses activités aérostructures à Belfast et au Maroc", a déclaré la société canadienne lors du dévoilement des résultats financiers du 1er trimestre 2019.

 

Commentant cette consolidation, M. Alain Bellemare, président et PDG de Bombardier, a déclaré : "Avec notre vision claire de l'avenir de Bombardier Aviation, nous allons concentrer nos activités aérostructures autour de nos capacités principales à Montréal, au Mexique et de nos activités sur les ailes Global 7500 nouvellement acquises au Texas".

 

En 2013, Bombardier a commencé à opérer à partir d'une installation transitoire située à l'aéroport international Mohammed V de Nouaceur, dans la région du Grand Casablanca, où la société produit des structures, dont des commandes de vol, pour ses appareils CRJ Series.

 

Le secteur aérospatial marocain connaît une croissance rapide et ambitionne de générer un chiffre d'affaires de 2,8 milliards de dollars et de créer 23.000 emplois d'ici 2020. Cette industrie emploie plus de 15 500 personnes, cherchant à porter les exportations à 1,6 milliard de dollars par an et à augmenter le pourcentage de composants produits ou assemblés localement.

 

Le Maroc compte environ 130 entreprises internationales, ce qui le situe au 15e rang mondial en termes d'attraction des investissements de l'industrie aéronautique.

Covid-19 : bilan des aides de l'UE au Maroc

Dans son édition de ce jeudi 15 avril, le quotidien Aujourd’hui le Maroc a révélé que depuis l’arrivée de la pandémie du nouveau coronavirus, l’Union européenne (UE) «a décaissé près de cinq milliards...

Pourquoi le Maroc ne ferme-t-il pas ses frontières ?

Depuis l’apparition du nouveau coronavirus, les pays appliquent à des moments différents des restri...

Auto Hall se lance sur le marché de l'occasion

Une première dans le secteur automobile au Maroc. Auto Hall vient de lancer sa nouvelle marque de véhicules d’occasion Autocaz. Cette dernière dispose du 1er mégastore de véhicules d’occasion mul...

FMI : une croissance économique de 4,5% en 2021 au Maroc

Selon le rapport sur les perspectives économiques mondiales, publié le 6 avril, le Fonds monétaire international (FMI) prévoit que l’économie marocaine connaîtra une croissance de 4,5% en 2021 et de 4...

Automobile : inauguration du CETIEV 2.0

Vendredi dernier, Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie verte et numérique, a inauguré le nouveau site du Centre technique des industries des équipements pour véh...

Anfa Realties : le projet Beachfront sort de terre

À l’écoute des nouveaux besoins exprimés suite aux restrictions sanitaires, avec un réel besoin d'ouverture sur la nature et l’horizon, le spécialiste du haut standing Anfa Realties a l...