Aller au contenu principal

Rapport HCP : près d’un quart des Marocains souhaitent émigrer

C’est une des conclusions phares de l’enquête nationale sur la migration nationale, publiée par le Haut-commissariat au plan (HCP). Il en ressort que 23,3 % des Marocains ont l’intention d’émigrer à l’étranger. Plus de 40 % d’entre eux sont des jeunes âgés de 15 à 29 ans. L’enquête révèle également que les hommes sont plus tentés par l’émigration (28,6 %) que les femmes (17,7 %). D’après le HCP, cette volonté d’émigration chez les Marocains risque de s’intensifier au cours des prochaines années.

Par Mohamed L., Publié le 06/01/2020, mis à jour le 06/01/2020
Teaser Media

23 % des citoyens envisagent d’émigrer. Ils sont majoritairement jeunes, de sexe masculin et avec un niveau d’études secondaires ou supérieures, rapporte le quotidien Les Inspirations Éco dans son numéro du lundi 6 janvier 2020.

 

Ce pourcentage varie toutefois selon le sexe, l’âge et le niveau d’instruction. L’enquête révèle que 28,6 % des hommes contre 17,7 % des femmes ont l’intention d’émigrer. Et que 40,3 % des personnes âgées de 15 à 29 ans contre 10,3 % pour les 45-59 ans compte faire de même. 25 % des citoyens ayant un niveau d’études secondaires ou supérieures prévoient aussi de quitter le pays, contre 12,4 % de ceux n’ayant aucun niveau d’instruction. De plus, l’intention d’émigrer est relativement élevée chez les chômeurs (50,9 %).

 

Les raisons économiques constituent le principal motif avancé par les personnes recensées et qui souhaitent émigrer (70 %), suivis des raisons sociales (24 %). L’enquête souligne également que l’intention d’émigrer est de 23,3 % parmi les non-migrants issus des ménages n’ayant aucun migrant et de 23,8 % parmi ceux issus des ménages ayant au moins un migrant, souligne le site de 2M.

L’Oriental, première région concernée

La région de l’Oriental (Oujda, Nador, Berkane), figure en première position des villes qui affichent une volonté d’émigration (41,1 %), elle est suivie de la région de Tanger-Tétouan Al Hoceima (30,8 %) et de la région de Marrakech-Safi (26,7 %). Selon Les Inspirations Éco, les deux premières régions citées sont « connues pour leur population migratoire depuis les années 60 ». Les autres zones enregistrent des proportions inférieures à la moyenne nationale (23,3 %). La région de Souss-Massa enregistre la proportion la plus faible (10,5 %).

 

L’Europe arrive en tête des destinations des personnes interrogées avec 80 % des choix exprimés, suivi des pays d’Amérique du Nord (8,8 %) et des pays arabes (2,8 %). Le HCP affirme qu’une deuxième phase de cette enquête sera rendue publique le premier trimestre de 2020, elle concernera la migration forcée et irrégulière.


  • Partagez

Lutte contre le Coronavirus : le Maroc "très proche du succès"

Après plus de deux mois et demi de confinement, le Maroc se dirige vers la levée de cette mesure le...

Une médiation nécessaire entre les écoles privées et les parents d'élèves

L’ambiance est tendue entre les parents d’élèves et les directeurs d’écoles privées. La raison ? Le...

Rapatriement des Marocains : Ait Taleb temporise mais rassure

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé a déclaré jeudi devant la commission des secteurs sociaux qu...

Les cafés et restaurants autorisés à rouvrir

Fermés depuis le 16 mars dernier, les cafés et les restaurants sont autorisés à rouvrir à partir de ce vendredi 29 mai. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie ...

Khalid Aït Taleb défend l’utilisation de la chloroquine pour traiter le Covid-19

Alors que l’hydroxychloroquine, traitement supposé efficace contre le Covid-19, fait débat, le Maro...

Tadamoncovid : 2 millions de réclamations enregistrées en une semaine

Ce mercredi 27 mai, le Comité de veille économique (CVE) a publié un communiqué indiquant que depuis le 21 mai, près de deux-millions de réclamations des ménages du secteur informel ont été enreg...