Aller au contenu principal

Les 10 catastrophes naturelles qui ont marqué le monde en 2019

En 2019, les phénomènes météorologiques extrêmes ont provoqué certaines des catastrophes les plus meurtrières au monde. Ces deniers ont couté la vie à plusieurs personnes, et ont même ruiné les économies de plusieurs pays. En effet, ces catastrophes naturelles, qui ont touché les cinq continents, auraient coûté quelque 140 milliards de dollars cette année. Plus de 50 % de ces dépenses seraient liées à des phénomènes dits « de seconde importance », principalement aggravés par le changement climatique.

Par Khansaa Bahra, Publié le 03/01/2020 à 16:59, mis à jour le 03/01/2020 à 18:52
Teaser Media

« Des phénomènes météorologiques extrêmes, aggravés par le changement climatique, ont frappé tous les continents en 2019, entraînant dans le décès et l’évacuation de plusieurs millions de personnes, et causant des milliards de dollars de dégâts », écrit Christian Aid, une ONG britannique, dans une étude parue le vendredi 27 décembre. Les ravages imputés à ces catastrophes s’élèveraient à environ 140 milliards de dollars, indique l’ONG, en se basant sur des données disponibles publiquement. La moitié de ce montant a été dépensé à la suite de phénomènes de seconde importance, notamment des vagues de chaleur, des sécheresses, des feux de forêt, des pluies torrentielles, des tempêtes…, etc. De plus, le changement climatique favorise la fréquence de ces catastrophes ainsi que leur sévérité.

Des inondations dans le nord de l’Inde à l’ouragan Dorian en Amérique du Nord, voici une liste des 10 phénomènes climatiques les plus violents qu’a connus le monde en 2019.

 

Réveil et éruption du volcan Anak Krakatau en Indonésie :

Tout au long du mois de janvier 2019, le volcan Anak Krakatau, situé sur l’île indonésienne de Sumatra, a montré d’intenses signes d’activité. Le volcan, qui est entré en éruption en décembre 2018, a provoqué un tsunami fatal ainsi qu’un effondrement de terre de 338 à 110 mètres. Plus de 420 personnes ont été tuées et 7 200 ont été blessées.

 

La dépression tropicale au Mozambique :

En mars et avril 2019, le cyclone Idai a frappé le Mozambique, le Zimbabwe, le Malawi et Madagascar. Ce puissant cyclone tropical, équivalent de la catégorie 3 de l’échelle de Saffir-Simpson, a fait 1 300 victimes. En plus des pertes de vies humaines, le phénomène a causé des destructions massives, des déplacements forcés et des épidémies.

 

Tremblement de terre de magnitude 7,1 en Californie :

En juillet 2019, la terre a tremblé dans le sud de la Californie. L’épicentre du séisme était situé dans la zone de Ridgecrest, une ville qui se trouve à environ 200 kilomètres au nord-est de Los Angeles, abritant 28 000 habitants. Ce tremblement de terre, ressenti sur un vaste périmètre, était le plus puissant qui a frappé le sud de la Californie depuis 1999. Communément surnommé le « Big One » aux États-Unis, il a fait quelques « blessés légers », mais pas de dégâts majeurs.

 

De violents incendies ravagent l’Amazonie au Brèsil :

L’été 2019 a été marqué par des incendies en Amazonie. Bien que le Brésil soit touché chaque année par de nombreux incendies, cette année, ils étaient particulièrement importants. Les satellites de la NASA ont en effet enregistré 250 000 feux en Amazonie entre le 1er et le 15 août, soit une hausse de 87 % par rapport à 2018. Les feux d’une ampleur inédite ont été provoqués par la sécheresse, mais surtout par des incendies causés par les grands propriétaires de terrains dans le pays.

 

Inondations mortelles au Maroc :

En août 2019, des inondations ont coûté la vie à plusieurs personnes et ont causé de graves dégâts dans plusieurs régions dans le sud du Maroc. Dans la province de Taroudant (80 kilomètres à l’est d’Agadir), les averses ont fait 7 victimes, notamment un adolescent de 17 ans et six personnes âgées. En septembre, un bus s’est renversé sur un pont à Errachidia, en raison d’inondations et de fortes pluies. Bien que les services d’urgence aient réussi à sauver 30 personnes de l’autobus, l’accident a fait 17 morts.

 

La saison cyclonique dans l’océan Atlantique Nord :

Entre août et septembre 2019, l’Amérique du Nord a été dévastée par l’ouragan Dorian, avec des rafales supérieures à 300 km/h. Cette tempête tropicale a fait 71 morts et plus de 7 milliards de dollars de dégâts. Elle a atteint la catégorie 5 de l’échelle de Saffir-Simpson, soit son pic d’intensité. Moins dramatique, mais assez inédit, l’ouragan Humberto a presque suivi la même trajectoire peu de temps après, et est remonté jusqu’aux Bermudes.

 

Le typhon Hagibis au Japon :

Mi-octobre, le puissant typhon Hagibis a touché le Japon. 7,3 millions de Japonais avaient reçu des consignes d’évacuation. La puissante tempête de vent a fait 100 morts, 15 disparus, 200 blessés et 70 000 foyers inondés. Il s’agit du plus grand typhon qui a frappé le Japon depuis Kanogawa, qui avait fait 1 200 morts en 1958.

 

3 millions d’hectares incendiés en Australie :

Depuis septembre 2019, une centaine de feux de brousse « sans précédent » ont fait rage dans l’est de l’Australie. Plusieurs villes du pays ont été évacuées, alors qu’un nombre record d’incendies se propageaient dans deux États australiens. Ces feux ont détruit au moins 3 millions d’hectares de champs dans le pays. Favorisées par une sècheresse accablante, les flammes s’acharnent toujours sur trois États. Les températures montent jusqu’à 47 °C dans certaines régions du pays.

 

Des inondations dans le nord de l’Inde :

En octobre 2019, des inondations dans le nord de l’Inde, provoquées par des pluies de mousson tardives, ont tué au moins 140 personnes. En juillet dernier, la mousson a fait près de 650 morts en Inde, au Népal, au Bangladesh et au Pakistan.

 

4 séismes secouent Midelt en moins d’une semaine :

En novembre 2019, Midelt a connu plusieurs tremblements de terre. Le plus puissant était de 5,3 de magnitude sur l’échelle de Richter, et a secoué la région le 17 novembre. Alors qu’aucune maison ne s’est effondrée, plusieurs habitations ont été endommagées au niveau des murs et des plafonds. Aucune victime n’a été signalée après les secousses.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...