Aller au contenu principal

Le Maroc conclut 2019 avec une dette extérieure de 355 MMDH

Par Khansaa B., Publié le 03/01/2020, mis à jour le 03/01/2020
Teaser Media

Le 31 décembre, la direction de la trésorerie et des finances extérieures a publié son bulletin trimestriel de la dette extérieure publique. Selon le document, le royaume a cumulé ces six dernières années une lourde dette extérieure. Au troisième trimestre 2019, la dette extérieure du pays a atteint 334,96 milliards de dirhams.

En effet, le Maroc a reçu de nombreux prêts d’institutions internationales, dont la Banque mondiale (BM). En novembre 2019, cette dernière a annoncé qu’elle avait approuvé un nouveau prêt de 300 millions de dollars pour soutenir le renforcement des « municipalités marocaines », dans le cadre des réformes de modernisation des administrations publiques. La BM a également prêté au royaume 500 millions de dollars afin de promouvoir le secteur de l’éducation. En décembre 2019, le pays a reçu plusieurs autres financements, dont 150 millions de dollars de la part de la France, 100 millions d’euros de la Banque africaine de développement (BAD) et 401,5 millions d’euros de la Banque d’investissement de l’Union Européenne.

Notons que les principaux banquiers, notamment Abdellatif Jouahri, le gouverneur de Bank al-Maghrib, ont mis en garde contre l’augmentation de la dette extérieure du royaume.


  • Partagez

Electroplanet devient une référence en e-commerce

Fort de ses 12 ans d'expériences dans le métier et n’°1 au Maroc en magasin spécialisés en électroménager/TV/HI-FI/Multimédia, Electroplanet a investi le digital avec force et savoir-faire. En 2018, l...

Automobile : Le secteur prend un virage serré

La crise du Covid-19 pourrait durablement fragiliser le secteur automobile qui emploie 250.000 pers...

Le roi Mohammed VI ordonne le soutien de la relance du secteur privé

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu, en présence de Mohamed Benchaâbou...

Bilan agricole, préparatifs pour Aïd Al-Adha : Akhannouch rassure les marocains

Les prévisions pour la campagne agricole en cours n’étaient pas empreintes d’optimisme. La rareté d...

Pourquoi la CGEM veut reporter l’augmentation du SMIG ?

La CGEM a élaboré un ensemble de propositions dans le cadre de son plan de relance de l’économie na...

Relance de l’économie : les priorités du CMC

Le PIB va baisser de 4,3% selon les dernières estimations du Centre marocain de conjoncture (CMC). ...