Aller au contenu principal

Le plafond de la dotation touristique atteint 200 000 Dh

Par Khansaa B., Publié le 02/01/2020, mis à jour le 02/01/2020
Teaser Media

Mardi 31 décembre, l’Office des changes, dirigé par Hassan Boulaknadal, a dévoilé une série de nouvelles mesures visant à libéraliser et à faciliter les opérations de change au Maroc. En effet, l’établissement a rendu publique la circulaire n° 3/2020 relative aux nouvelles facilités de change accordées aux personnes physiques résidentes au Maroc.

Selon les dispositions de la nouvelle circulaire, la dotation touristique de 45 000 dirhams, concernant les touristes marocains quittant le pays, peut désormais être majorée « de l’équivalent de 25 % de l’impôt sur le revenu (IR) au lieu de 10 % ». Sa limite est passée à 200 000 dirhams au lieu de 100 000 dirhams.

Par ailleurs, les banques marocaines ont désormais la possibilité d’ouvrir un compte pour les résidents marocains, avec un revenu de source étrangère, sans être inscrits au registre du commerce. Ils peuvent également ouvrir des comptes en devise étrangère ou en dirhams convertibles, permettant le paiement des dépenses à l’étranger.

Les Marocains qui ont transféré leur résidence fiscale au royaume peuvent aujourd’hui effectuer des virements pour le règlement des frais immobiliers et des échéances de prêts, dans la limite de 5 % de la valeur d’acquisition de ces marchandises. Enfin, la dotation commerce électronique, précédemment fixée à 10 000 dirhams par personne et par année civile, a été fixée à 15 000 dirhams. Cette dotation est destinée au règlement de tout achat en ligne.


  • Partagez

Relance économique : les recommandations de la CGEM à la loupe

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a livré la semaine dernière son plan de r...

La crise accélère la relance des entreprises

Fortement impactée par la pandémie du Covid-19, l’économie marocaine cherche à renaître de ses cend...

Tourisme : les opérateurs s’en remettent aux touristes locaux en attendant…

Touché de plein fouet par la pandémie, le secteur du tourisme est bien mal en point. Pour les opéra...

Administration publique, tribunaux… les prémices d’une reprise

Après plus de deux mois d’arrêt, les administrations publiques s’apprêtent à reprendre progressivem...

Maroc : les chantiers reprennent avec prudence

Après avoir été mis à l’arrêt pendant plus de deux mois en raison de la pandémie du nouveau coronavirus, les chantiers ont connu un redémarrage progressif et sécurisé après la fête de l’Aïd Al Fitr, a...

Plan de sauvetage du tourisme : les recommandations des Istiqlaliens

L’alliance des économistes istiqlaliens a émis cette semaine ses propositions au gouvernement pour ...