Aller au contenu principal

Les délais de paiement en baisse à fin septembre 2019

Le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration (MEFRA) a publié, ce mardi 31 décembre 2019, les délais de paiement déclarés par les Établissements et entreprises publics (EEP) au terme du mois de septembre 2019. La moyenne de ces délais a atteint 48,7 jours, en baisse par rapport à juin 2019 (50,6 jours) et fin décembre 2018 (55,9 jours).

Par Mohamed Laabi, Publié le 31/12/2019 à 16:49, mis à jour le 31/12/2019 à 18:46
Teaser Media

La moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des établissements et entreprises publics (EEP) a atteint 48,7 jours à fin septembre 2019, contre 50,6 jours en juin 2019 et 55,9 jours à fin décembre 2018, indique, ce mardi 31 décembre, le ministère de l’Économie, des Finances et de la réforme de l’administration, dans un communiqué parvenu à la rédaction de LeBrief.ma.

 

Les données publiées soulignent des améliorations au niveau des délais de certains EEP, tandis que d’autres EEP affichent des délais plus longs que ceux du mois de juin 2019. Une dizaine d’entreprises ont procédé au réajustement de leurs déclarations du mois de juin 2019 publiées en octobre 2019, rapporte Médias24. « Cette publication s’inscrit dans le cadre de la continuité de la démarche progressive qui prévoit aussi la publication des délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de décembre en février 2020 », rappelle le communiqué qui souligne qu’une « publication mensuelle régulière se fera à partir de mars 2020 ».

 

Le ministère précise que ladite publication « implique et interpelle les EEP qui bénéficient d’un accompagnement de proximité par la Direction des Entreprises Publiques et de la Privatisation ». Le département de tutelle note que « cet accompagnement se poursuivra jusqu’à fin juin 2020, date à laquelle, les EEP assumeront l’entière responsabilité des délais déclarés et publiés, sous la supervision du ministère ».

 

Enfin, le ministère a lancé un appel aux instances de gouvernance, notamment les conseils d’administration ou de surveillance et les comités d’audit, pour « accorder une attention particulière à la problématique des délais de paiement en l’inscrivant comme point permanent à l’ordre du jour des organes de gouvernance de ces organismes ».

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...