Aller au contenu principal

Région Casa-Settat : El Otmani exige l’accélération des chantiers

Le chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, a tenu samedi à Casablanca une réunion avec le Wali ainsi qu’avec les élus et les responsables de la société civile. Accompagné d’une grande délégation ministérielle, le chef de l’exécutif a appelé à l’accélération du rythme de réalisation des projets dans la région Casablanca-Settat, région la plus « riche » du royaume.

Par Mohamed Laabi, Publié le 30/12/2019 à 15:00, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a réagi au blocage que connaissent certains chantiers de la région Casablanca-Settat. Présent samedi à Casablanca, il a rencontré plusieurs responsables de la société civile pour faire le point sur l’état d’avancement des chantiers de cette région. Durant cette rencontre, El Otmani a affirmé avoir reçu une liste de 150 projets qui sont à l’arrêt en raison de retard, ou de problèmes dans leur réalisation, rapporte Al Ahdath Al Maghribia dans son édition du lundi 30 décembre 2019. Parmi ces 150 projets, 43 nécessitent une intervention urgente pour résoudre des problèmes liés à des signatures de conventions, rappelle la même source.

 

Durant cette journée, le chef du gouvernement a rappelé que 445 projets dans cette région ont été signés en présence du roi Mohammed VI. Il a souligné que si la plupart de ces projets sont à un état de réalisation très avancé, atteignant parfois des proportions de 80 à 90 %, d’autres « exigent un appui financier supplémentaire en raison de quelques imprévus survenus au cours de leurs réalisations », rapporte Al Massae. Dans son discours, El Otmani a également appelé à l’activation des contrats entre les départements gouvernementaux et la région Casablanca-Settat pour concrétiser davantage de projets, rappelant que cette région représente près de 27 % du PIB national, souligne la même source.

 

« Nous voulons que ce chantier soit couronné de succès, parce qu’il va métamorphoser la structure de l’Administration et permettre la réforme de l’appareil de l’État », a précisé El Otmani. Il a ajouté qu’il faut « s’armer d’une dose élevée de patriotisme pour mener à bien le chantier de régionalisation avancée, l’un des projets structurants en cours dans le Royaume ».

 

Pour rappel, depuis l’été de l’année 2017, le chef du gouvernement s’est rendu sur 8 des 12 régions du Royaume, à savoir Béni Mellal-Khénifra, Drâa-Tafilalet, Fès-Meknès, Marrakech-Safi, Tanger-Tétouan-Al Hoceima, Souss-Massa et Dakhla-Oued Eddahab. C’est dire l’importance que revêt la régionalisation dans la politique territoriale du royaume.

Campagne céréalière 2020-2021 : une très bonne récolte de 103,2 millions de quintaux

La campagne agricole 2020-2021 s’est distinguée par une bonne répartition temporelle de pluviométrie et une occurrence avec les stades clés de développement des céréales (tallage, montaison et remplis...

Tourisme : quelles perspectives pour le deuxième semestre 2021 ?

L’Office national des aéroports (ONDA) a souligné dans un communiqué que le nombre de passagers enr...

En 2020, les investissements directs marocains à l’étranger ont enregistré un repli de 29,3%

L’Office des changes vient de publier son rapport sur la balance des paiements et position extérieure globale du Maroc en 2020. Réalisé sur la base des données 2020 provisoires de la balance des paiem...

DEPF : l’activité économique en rétablissement

Les perspectives d’un rebond de l’activité économique mondiale et du commerce international se conf...

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...