Aller au contenu principal

L’État de Washington : légalisation du compost humain

"Le service que nous proposons – la recomposition – transforme en douceur les restes humains enterrés, afin que nous puissions alimenter de nouvelles vies après la mort", est-il expliqué sur le site internet de l’entreprise. "En laissant les processus organiques transformer notre corps et ceux de nos proches, nous renforçons notre relation avec la nature tout en enrichissant la terre."

Par Khansaa B., Publié le 02/05/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

L’État de Washington est sur le point de légaliser le compost humain. Le 24 avril, le Congrès de l’État de Washington a validé une loi qui autorise la transformation du corps d’un défunt en compost. Cette initiative, étant une bonne alternative écologique, inquiète certains habitants.

 

La technique s'inspire de la décomposition naturelle et dure une trentaine de jours. L’idée est de placer le corps du défunt dans un lit de matières végétales (principalement des copeaux de bois et de la paille, mais aussi de la luzerne) afin d’en accélérer la décomposition organique, explique le Seattle Times. L’ensemble est alors progressivement chauffé pour atteindre les 150 degrés. À cette température, le corps se dissout et devient compost.

 

"Ce processus ne requiert qu’un huitième de l’énergie utilisée pour une crémation ... Nous réduisons le gaspillage, évitons de polluer les cours d’eau avec les liquides servant à l’embaumement, et évitons d’émettre du CO2".


  • Partagez

Dématérialisation de l’administration : près de 900 souscriptions en six mois

Dans une interview accordée à la MAP, Mohammed Drissi Melyani, directeur de l’Agence de développement digital (ADD), a dévoilé qu’en l’espace de 6 mois, le nombre d’administrations ayant souscrit aux ...

Covid-19 : les tests et les compléments en question

Le Maroc enregistre un nombre record de guérisons liées à la Covid-19 ce lundi 21 septembre. Alors ...

Covid-19: caravane de sensibilisation à Casablanca

En coordination avec l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Casablanca-Settat et les autorités locales et provinciales, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports a l...

Alcool frelaté : un trafic très dangereux

Après plusieurs saisies à Casablanca fin août dernier mais également au mois de septembre à Rabat, ...

Ahmed Toufiq : la reprise de la prière du vendredi dépend de l'amélioration de la situation épidémiologique

Reçu dans le cadre de "L’invité de la rédaction", dimanche 20 septembre, sur Radio Medi1, Ahmed Toufiq, ministre des Habous et des Affaires islamiques, a abordé plusieurs sujets, dont celui de l’...

Casablanca : un individu arrêté pour commercialisation de faux masques de protection

Ce lundi 21 septembre, la police judiciaire du district Moulay Rachid à Casablanca a arrêté un trentenaire pour son implication présumée dans une affaire d’escroquerie. Selon un communiqué de la Direc...