Aller au contenu principal

L'éco remplace officiellement le franc CFA

Le président français, Emmanuel Macron, a acté le samedi 21 décembre une réforme historique avec l’Union monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UMOA). Macron, qui était en visite à Abidjan, a annoncé avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, la fin du franc CFA. Cette monnaie, « vestige du colonialisme français », sera rebaptisée en 2020 « Éco » et marquera une certaine rupture des liens financiers entre l’UMOA et Paris.

Par Nora Jaafar, Publié le 23/12/2019 à 10:46, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

C’est la fin de l’ère du « Franc des Colonies françaises d’Afrique ». Lors de sa visite en Côte d’Ivoire, le président français Emmanuel Macron, et son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, ont annoncé le samedi 21 décembre la « réforme historique » du franc CFA. Ainsi, l’Union monétaire de l’Afrique de l’Ouest (UMOA) a convenu avec la France de rebaptiser cette monnaie « Éco ». Cette démarche entrainera certains changements au niveau des liens financiers entre l’UMOA et Paris, qui ont fondé la monnaie commune de la région peu après la Seconde Guerre mondiale, rapporte Reuters

 

« C’est un jour historique pour l’Afrique de l’Ouest », a déclaré le président ivoirien Alassane à Abidjan. Le dirigeant français a souligné pour sa part : « Le franc CFA était perçu comme l’un des vestiges de la Françafrique. Donc, rompons les amarres, ayons le courage d’avancer, de regarder et de bâtir ensemble un partenariat décomplexé. La France n’a rien à cacher, n’a aucun privilège à avoir ». Et d’ajouter : « Trop souvent aujourd’hui la France est perçue avec un regard d’hégémonie où les oripeaux d’un colonialisme qui a été et qui fut une erreur profonde, une faute de la République », rapporte Euronews. Le Nouvel Observateur rappelle qu’en 2017, Macron avait confirmé les avantages stabilisateurs du franc CFA tout en indiquant qu’il appartenait aux gouvernements africains, membres de la Cédéao, de déterminer l’avenir de cette monnaie. Notons que le Maroc, qui maintient des accords commerciaux privilégiés avec l’Union européenne et les États-Unis, a exprimé en 2017 son souhait d’intégrer la Cédéao. À ce jour, son adhésion n’a pas encore été validée.

 

Ce qui va changer

Dans le cadre de cette nouvelle réforme, précise Les Échos, l’Éco restera arrimé à l’euro, mais les pays africains concernés ne vont plus conserver 50 % de leurs réserves dans le Trésor français. De plus, il n’y aura plus de représentant français au conseil d’administration de l’union monétaire. La même source explique que le franc CFA est utilisé dans 14 pays africains dont la population combinée s’élève à environ 150 millions d’habitants et dont le produit intérieur brut est de 235 milliards de dollars. Selon Africa News, les changements ne toucheront que la forme ouest-africaine de la monnaie utilisée par le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée-Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Ces nations sont d’anciennes colonies françaises, à l’exception de la Guinée-Bissau. Notons que les autres six pays qui ne sont pas concernés par cette réforme et qui utilisent encore le franc CFA sont : le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo et le Tchad (toutes également d’anciennes colonies françaises, à l’exception de la Guinée équatoriale).

 

Ce qui ne va pas changer

La valeur du franc CFA par rapport au franc français est restée inchangée de 1948 à 1994, date à laquelle il a été dévalué de 50 % pour stimuler les exportations de la région. Après cette dévaluation, 1 franc français valait 100 CFA. Lorsque la monnaie française a rejoint la zone euro, le taux fixe est devenu 1 euro pour 656 francs CFA. Selon le Nouvel Obsevateur, cette parité sera maintenue (1 euro = 655,96 francs CFA). « Il s’agit d’éviter les risques d’inflation (présente dans d’autres pays d’Afrique), a expliqué Ouattara. Cette parité fixe est pourtant l’une des caractéristiques du franc CFA les plus critiquées par des économistes africains, selon lesquels l’arrimage à l’euro pose problème pour les économies de la région, qui ont besoin de donner la priorité à la croissance économique et à l’emploi plutôt que de lutter contre l’inflation », rapporte le journal.

 

Selon Les Échos, Paris conservera en outre son rôle de garant financier pour les huit pays de l’UMOA. « Si la BCEAO fait face à un manque de disponibilités pour couvrir ses engagements en devises, elle pourra se procurer les euros nécessaires auprès de la France », affirme l’Élysée. La même source explique que cette garantie prendra la forme d’une « ligne de crédit ». « Avec le maintien de cette garantie, en attendant l’Eco, nous voulons éviter la spéculation et la fuite des capitaux », déclare le président ivoirien.

 

Cette réforme dite « historique » entrera en vigueur en 2020, explique la Cédéao, sans fixer de calendrier précis. Ce samedi à Abuja, capitale du Niger, l’instance africaine a tenu un sommet. Zainab Shamsuna Ahmed, ministre des Finances du Nigeria, a toutefois souligné lors de cette réunion, que la mise en œuvre de l’Éco en 2020 n’était « pas certaine », jugeant qu’il restait « encore du travail à faire pour répondre aux critères de convergence », rapporte le Nouvel Obsevateur. Les pays du bloc CFA et d’autres nations ouest-africaines comme le Nigeria et le Ghana ont débattu pendant des décennies au sujet de la création de leur propre monnaie pour promouvoir le commerce et les investissements régionaux, indique Reuters. L’agence de presse rappelle également que le franc CFA est né en 1945 et signifiait à l’époque « Colonies françaises d’Afrique ». L’acronyme signifie aujourd’hui « Communauté Financière Africaine » en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, « Coopération Financière en Afrique Centrale ».

Marvel : que vaut la nouvelle série de Disney ?

Ce mercredi 9 juin 2021, Disney+ a mis en ligne le premier épisode de Loki, sa troisième série se déroulant dans le Marvel Cinematic Universe. En effet, après WandaVision et Falcon et le soldat de l’h...

Vaccins : un député franco-marocain interpelle l’exécutif français

En France, seuls les personnes ayant reçu les vaccins contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Janssen (Johson&Johson) ont le droit d’accéder au pays. Cependant, plusieurs re...

Nouvelles frappes aériennes israéliennes à Gaza

Ce jeudi soir, peu avant minuit, l’armée de défense d’Israël (Tsahal) a mené des frappes aériennes contre des positions du Hamas à Gaza, en représailles à des tirs de ballons incendiaires vers l’État ...

Le calvaire des Algériens bloqués en France

Bien qu’Air Algérie ait annoncé fin mai 2021 la reprise des vols et les conditions pour rentrer dans le pays nord-africain, les deux agences de la compagnie en France gardent encore leurs portes close...

Hong Kong : une descente de 500 agents au Apple Daily

Ce jeudi 17 juin, 500 policiers ont fouillé les ordinateurs et les carnets de notes des journalistes du tabloïd pro-démocratique Apple Daily à Hong Kong. La police a arrêté cinq cadres du journal aprè...

Analyse de la situation sécuritaire au Sahel

Après les attentats qui ont eu lieu dans le village de Solhan au Burkina Faso, des milliers de manifestants sont sortis dans les rues pour dénoncer le laxisme des autorités. Dans ce podcast, Emmanuel ...