Aller au contenu principal

Fixation des frontières maritimes du Maroc : les raisons du report

Programmé pour un vote à la chambre des représentants ce lundi, l’examen des deux projets de loi (37-17 et 38-17) relatifs à la délimitation des eaux territoriales et de la zone économique exclusive du Maroc a été reporté à une date ultérieure. Quelles sont les raisons de ce report ? La diplomatie marocaine a-t-elle décidé de temporiser face au tollé que cette affaire a suscité de l’autre côté de la méditerranée ?

Par Mohamed Laabi, Publié le 23/12/2019 à 11:44, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Il n’y aura pas de vote en plénière ce lundi concernant les deux projets de loi portant sur la délimitation des eaux territoriales du Maroc. Le quotidien Al Akhbar affirme, dans son numéro du lundi 23 décembre 2019, que le vote des deux projets de loi a été reporté à la dernière minute suite à l’opposition de l’Espagne. D’après le journal arabophone, qui cite des sources parlementaires, un long combat attend la diplomatie marocaine pour approuver ces deux projets, et ce malgré leur adoption à l’unanimité la semaine dernière en commission.

 

L’Espagne exige sa « concertation » dans ce dossier

Le sujet fait la une de la presse espagnole. « Le parti socialiste rugit contre le Maroc, mais le gouvernement se tait », titre le journal espagnol El Confidencial. D’après la même source, aucun membre du gouvernement ne s’est prononcé officiellement sur le sujet. « Les Affaires étrangères ont publié ces jours-ci des communiqués sur une multitude de sujets, des élections en Algérie au dernier accident d’avion au Chili, mais pas sur celui qui est si étroitement lié à l’Espagne », note El Confidential. 

 

Cependant, Margarita Robles, ministre des Affaires étrangères espagnoles, aurait confié le 17 décembre dernier à Karima Benaiyach, ambassadrice du Maroc à Madrid, que son pays « s’opposerait à toute redéfinition des frontières maritimes qui ne serait pas actée par un consensus entre les deux nations ». De son côté, El Pais affirme que le sujet n’a pas été abordé en novembre dernier lors de la rencontre à Madrid entre Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères et le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez. Un sujet qui selon la même source « aurait généré une controverse certaine ».

 

Bourita ouvert au dialogue

Lors de son intervention au parlement la semaine dernière, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères a souligné que « le Maroc reste ouvert avec l’Espagne, la Mauritanie et le Portugal sur les chevauchements possibles à travers le dialogue et le partenariat positif », notamment en ce qui concerne les délimitations prévues sur la façade atlantique avec les Canaries.

 

Selon Le360, ces deux projets de loi permettent une révision complète de l’arsenal juridique existant, en introduisant les données scientifiques et géographiques relatives à la « ligne de base » des zones maritimes. Cette révision de la loi fermera la porte à toute éventuelle mise en cause de la souveraineté marocaine sur la totalité de son espace maritime, ajoute la même source.

 

On se dirige donc vers un long débat concernant la fixation de l’espace maritime du Maroc. Des réunions devraient opposer bientôt les diplomaties marocaines et espagnoles afin de ramener le dossier des frontières à la table des négociations et aboutir à un compromis qui saura satisfaire toutes les parties prenantes.  

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...