Aller au contenu principal

Scandale Bab Darna : Jouahri n’a pas été alerté par les banques 

Interrogé sur le scandale immobilier Bab Darna, qui a fait couler beaucoup d’encre en cette fin d’année 2019, le gouverneur de Bank Al Maghrib, Abdellatif Jouahri, a marqué son étonnement de n’avoir reçu « aucune remontée par les banques concernant cette affaire ». Ce dernier a estimé à 80 millions de dirhams le montant d’exposition des banques pour le projet Bab Darna, précisant qu’il s’agit de trois banques.

Par Mohamed Laabi, Publié le 19/12/2019 à 16:09, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’opération d’escroquerie Bab Darna aurait peut-être pu être évitée. Ce mardi 17 décembre, Abdellatif Jouahri, PDG de Bank Al Maghrib (BAM) a mis l’accent sur un point important : le manque de communication entre les banques nationales et Bank-Al Maghrib. Avant de commenter l’affaire Bab Darna, il a souligné la baisse des demandes de renseignement des banques vis-à-vis de BAM en novembre 2019 (-4,25 %), souligne le site Hespress FR.

 

Concernant le scandale d’escroquerie Bab Darna, qui a fait un nombre important de victimes au Maroc et à l’étranger, Jouahri a déclaré « n’avoir reçu aucune remontée par les banques ». Il a précisé que son institution avait recueilli des centaines de déclarations d’incidents de paiement contre Mohammed El Ouardi, président directeur général de Bab Darna.

 

« Les gens ont eu des incidents de paiement vis-à-vis de lui, ou des filiales de son groupe. C’est une situation où l’on commence à alerter », s’est étonné le Wali de BAM. Ce dernier a souligné que l’exposition de trois banques dans cette affaire a atteint les 80 millions de dirhams, rapporte Les Inspirations Éco ce jeudi 19 décembre 2019. Jouahri a déclaré que c’est au ministère de la Justice de déterminer désormais le destin de cet argent volé. Le patron de Bank Al Maghrib a promis de mettre en place un nouveau cadre pour pallier ce genre d’incidents.

 

Pour rappel, le scandale Bab Darna a fait plus de 1000 victimes, dont 200 Marocains résidents à l’étranger. La somme des avances non restituées est estimée à 400 millions de dirhams. Pour le moment, six personnes ont été arrêtées dans cette affaire. Il s’agit du président-directeur général de la société, le directeur commercial, la directrice financière et administrative, un responsable commercial, un comptable et un notaire casablancais. Le directeur général de Bab Darna fait de son côté l’objet d’un avis de recherche.

PLF 2022 : comme un vent d'optimisme

Lors de sa rencontre, ce mercredi avec les Commissions des finances des deux Chambres du Parlement,...

Ce qu’il faut retenir du Conseil d’Administration de la CGEM

Ce mercredi 28 juillet, à la veille des élections de la Chambre des conseillers, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a tenu son Conseil d’Administration (CA) et une réunion du Co...

M. Benchaâboun présente le cadre général de la loi de Finances 2022

Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, a p...

Renouvèlement des accords entre Renault et le Maroc

Ce mardi 27 juillet, le groupe Renault Maroc a annoncé la signature du renouvèlement de ses accords avec le Maroc sur la période 2021-2030. Cette convention, paraphée dans le cadre du plan d’accélérat...

Le projet de loi de Finances 2022 au centre des débats

Le ministre de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, ...

L’État cède 35% de Marsa Maroc à Tanger Med

Dans un communiqué publié ce mardi 27 juillet, Marsa Maroc a annoncé que l’État procèdera à la cession au profit du groupe Tanger Med, d’une participation stratégique à hauteur de 35% du capital socia...