Aller au contenu principal

L’OCP voit plus grand

L’office chérifien des phosphates (OCP) a présenté mardi ses ambitions pour la période 2019-2026 devant la commission de contrôle des finances publiques de la Chambre des représentants. Il en ressort que l’OCP souhaite augmenter sa production de phosphate de 15 millions de tonnes d’ici 2026. L’entreprise compte sur la construction d’une usine à Benguerir en 2024 et l’extension de l’usine Beni Amir à Khouribga pour réaliser son objectif.

Par Mohamed Laabi, Publié le 19/12/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le déplacement au parlement de Mostafa Terrab, PDG de l’OCP, a suscité un grand engouement, souligne l’Économiste dans son numéro du jeudi 19 décembre 2019. Le responsable semble jouir d’une grande notoriété au point où plusieurs députés se sont dépêchés pour prendre une photo avec lui à la fin de la réunion de la commission. Cette réunion a permis à Terrab de présenter ses ambitions pour les prochaines années.

 

Ainsi, 5,7 milliards de dollars seront investis par l’Office chérifien des phosphates lors de la période 2019-2026. Ces investissements devraient consolider la capacité de production du phosphate pour passer de 44 millions de tonnes à 59 millions de tonnes en 2026. Pour produire ces 15 millions de tonnes supplémentaires, l’OCP compte construire une usine à Benguerir en 2024 (6 millions de tonnes), élargir la production à Khouribga en 2022 (4 millions de tonnes) et bâtir une extension de l’usine Beni Amir à Khouribga (5 millions de tonnes).

 

Le groupe ambitionne également d’augmenter la production des engrais et celle d’acide phosphorique de 8 millions de tonnes, pour atteindre un volume total de 20 millions de tonnes d’ici 2026, rapporte Les Inspirations Éco. Le PDG du groupe a déclaré que ces augmentations permettront de créer plus de 2500 opportunités d’emploi.

 

De son côté, la production des engrais spécifiques issus du complexe chimique de Safi, et transitant par les centrales d’El Youssoufia et de Benguerir, connaîtra une augmentation de 3 millions de tonnes, souligne le journal arabophone Akhbar Alyaoum dans son numéro du 19 décembre 2019. La même source indique que cette amélioration de production nécessitera un investissement de 4 milliards de dollars. L’OCP compte injecter plusieurs milliards de dollars dans ses complexes d’engrais à Jorf El Asfar, à Benguerir et à Phosboucraa.

 

Enfin, Mostafa Terrab a souligné que les dettes de l’OCP sont de l’ordre de 61 milliards de dirhams, mais se veut tout de même rassurant quant à ce montant : « Cela ne doit pas vous faire peur, au regard des bénéfices réalisés. Cette comparaison montre que le niveau d’endettement est très normal ».

 

Le site d’information Médias 24 note que l’OCP a les coûts de production les plus bas du marché mondial. Ce détail important lui permet de manipuler les prix pour empêcher les variations excessives. La même source indique que la seule fois où le groupe a empêché un effondrement des prix par un arrêt de production, remonte à 2009 après l’éclatement de la crise économique mondiale. 

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...