Aller au contenu principal

Greenpeace exige une action immédiate pour sauver les oasis marocaines

Par Khansaa Bahra, Publié le 18/12/2019 à 10:55, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dans le cadre des campagnes Greenpeace, dont le but est de déterminer l’impact du changement climatique sur la région Mena, l’organisation a publié un documentaire sur les oasis marocaines menacées. Ce court métrage est accompagné d’une pétition intitulée « Protégeons les oasis marocaines », appelant à la protection de la faune et de la flore de ces régions. Les oasis, principales sources de vie du désert, risquent de disparaître en raison de « l’impact considérable des températures élevées sur leurs ressources en eau ». Par conséquent, « les activités agricoles et d’élevage ont diminué, entraînant le déplacement de ses populations autochtones ».

 

 

Julien Jreissati, responsable de campagne pour Greenpeace Moyen-Orient et Afrique du Nord, a lancé que « ce que les oasis marocaines subissent illustre l’impact du changement climatique à travers le monde, la disparition complète des civilisations, de leurs peuples et la perte de l’environnement naturel ». Et d’ajouter : « nous assistons de ce fait à des changements fondamentaux de leurs écosystèmes ». Jreissati a expliqué que les combustibles fossiles étant la principale source de production d’électricité, la Terre, et donc les oasis, souffrent d’une augmentation de température.

 

En effet, selon un rapport de Dr Mohamed Madani intitulé « L’impact du changement climatique sur les pays arabes », la fréquence des sècheresses a augmenté au cours des 20 à 40 dernières années en Tunisie, au Maroc, en Syrie et en Algérie. Au royaume, elle est passée d’une fois tous les cinq ans à une fois tous les deux ans.

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...