Aller au contenu principal

Grosse alerte sur l’huile d’olive marocaine

La Fédération Marocaine du Droit du Consommateur (FMDC) dénonce que l’huile d’olive du Maroc est frelatée. Afin d’augmenter leur gain, des commerçants informels et des marchands saisonniers recourent à des pratiques frauduleuses qui menacent la santé du consommateur. L’organisme déplore que malgré une production de 200 000 tonnes, au titre de la campagne 2018-2019, le secteur stratégique de l'oléiculture n'échappe pas à la fraude.

Par Nora Jaafar, Publié le 17/12/2019 à 17:41, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’huile d’olive, produit de grande consommation au Maroc, serait en grande partie frelatée. L’alerte a été lancée par la Fédération Marocaine du Droit du Consommateur (FMDC). Ce mardi 17 décembre, la presse marocaine donne les détails d’un communiqué de la FMDC sur cette pratique illégale et malsaine qui menace la santé des Marocains.  

 

Ce produit agricole vedette dans le royaume, n’échappe pas à la fraude et peut être fatal pour les consommateurs nationaux, déplore Hespress FR. Les commerçants s’adonnent à cette pratique pour augmenter leur gain. LeSiteInfo, rapporte pour sa part « que ces marchands malhonnêtes et cupides emploient des méthodes illicites, avec des préparations mélangeant des huiles d’olive vierges avec des huiles alimentaires de table, d’origine végétale comestible. Pire, ils y ajoutent des produits chimiques dangereux pour la santé, ainsi que des colorants alimentaires douteux ».

 

Les raisons du scandale

Pour Hespress, le manque de contrôle de la fraude au niveau de la commercialisation de l’huile d’olive est à l’origine de cette pratique. Dans ce sens, le président de la FMDC, Bouazza Kherrati souligne qu’il est impératif que les acteurs de ce secteur lancent une campagne médiatique pour sensibiliser quant aux risques qui menacent le consommateur. Parmi les risques, « la sclérose hépatique, qui se développe lorsque l’on consomme une huile d’olive dont le niveau d’acidité est très élevé », prévient Kherrati.

 

L’Économiste dans son édition du jour donne plus de détail. On apprend que certains commerçants informels et marchands saisonniers utilisent des mélanges à base d’huile de table ou pire encore, recourent à des comprimés, des colorants ou d’autres matières chimiques permettant d’obtenir la même saveur que l’huile d’olive. « Ces comprimés, qui sont dangereux pour la santé, sont en vente libre chez certains marchands de produits phytosanitaires. Ils sont à base de produits chimiques, mais nous n’en connaissons pas les constituants », explique Mahdi Ouadi, secrétaire de la Fédération nationale des associations du consommateur (FNAC), au quotidien. Interrogé sur la qualité des produits vendus directement par des unités de production spécifique, il a répondu : « La saveur n’est pas un gage de qualité. Certains producteurs mélangent l’huile avec celle de l’année précédente. Et comme il n’y a pas d’étiquetage, le consommateur ne sait pas ce qu’il achète. La présence d’une étiquette ne doit pas tromper la vigilance du client, car elle peut toujours comporter des informations soit incomplètes soit falsifiées ».

 

Au moment de l’écriture de ces lignes, les autorités compétentes n’ont toujours pas réagi à l’alerte lancée par les fédérations de protection du droit des consommateurs. Selon les derniers chiffres, l’oléiculture figure parmi les filières agricoles stratégiques et occupe la moitié de la superficie arboricole marocaine. Le secteur assure 100 000 emplois par an. Les besoins de la saison 2019-2020 sont satisfaits grâce à la production de l’année précédente, qui s’élève à 200 000 tonnes d’huile d’olive.

Comment se rendre aux États-Unis depuis le Maroc ?

À partir du 9 juin, les flux de voyageurs entre le Maroc et les pays étrangers seront rouverts selon les modalités de chaque pays. Les États-Unis, qui font partie chaque été des destinations touristiq...

Elections 2021 : le scrutin des représentants du personnel ouvre le bal des résultats

Les premiers chiffres des élections syndicales annoncent une véritable avance des syndicats de l’Un...

Le Maroc n’est pas à l’abri d’une 3e vague de la Covid-19

La campagne de vaccination contre la Covid-19 reprend de la vitesse après avoir ralenti ces dernièr...

RAM : lancement de vols additionnels en provenance de 10 villes européennes

Dans un message publié ce lundi 21 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement imminent de vols additionnels en provenance de 10 villes eu...

Marhaba 2021 : le récap des offres exceptionnelles

Le lundi 21 juin est le premier jour de l'été, l’occasion pour un nombre important de Marocains de ...

Baccalauréat 2021: réussite de 221.031 bacheliers

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) a annoncé, ce dimanche 20 juin, que le taux de réussite à l’examen national normalisé du baccalauréat a atteint 68,43% cette année. Ainsi, 221.031 bachelier...