Aller au contenu principal

CGEM : la candidature Alj-Tazi validée par le conseil d’administration

Ce lundi, le conseil d’administrateurs de la CGEM a examiné et validé les dossiers de candidature reçus pour la nouvelle présidence du patronat. Les membres n’ont pas eu l’embarras du choix puisqu’un seul binôme s’est présenté à ce poste, il s’agit du binôme composé de Chakib Alj et de Mehdi Tazi.

Par Mohamed Laabi, Publié le 16/12/2019 à 16:59, mis à jour le 06/01/2021 à 11:02          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

Il n’y a pas vraiment eu de suspens dans la course à la présidence de la CGEM. Le seul binôme à avoir déposé sa candidature pour succéder au président sortant Salaheddine Mezouar était celui de Chakib Alj et Mehdi Tazi. Ce lundi, le conseil d’administration du patronat a tenu son conseil d’administration qui a essentiellement traité de l’organisation de la prochaine assemblée générale ordinaire élective, prévue le 22 janvier prochain. La candidature de Alj-Tazi a donc été validée ce lundi au siège de la CGEM, rapporte le360. La validation du dossier de candidature du tandem Chakib Alj-Mehdi Tazi a été précédée par une présentation du rapport du comité du suivi électoral, présidé par Salaheddine Kadmiri.

 

« Nous avons un binôme qui est complémentaire du fait que nous représentons à la fois l’industrie et les services », souligne Chakib Alj à Aujourd’hui le Maroc. De son côté, Mehdi Tazi assure : « Nous voulons donner de notre temps pour l’entreprise marocaine. Nous le faisons vraiment avec beaucoup de conscience et beaucoup de conviction. Si nous y allons ensemble, c’est parce que nous pensons que nous pouvons apporter une réelle valeur ajoutée désintéressée et citoyenne à cette confédération qui est importante pour notre économie et notre pays », indique-t-il.

 

Selon Les Inspirations éco, le binôme a réussi à obtenir le soutien de 70 % des PME et PMI de la place ainsi que celui de l’ensemble des fédérations et régions de la CGEM. Chakib Alj et Mehdi Tazi promettent des chantiers qui apporteront à l’économie marocaine davantage de confiance, de maturité et de pragmatisme. La campagne électorale pour ces élections démarrera dès demain, mardi 17 décembre. L’assemblée générale élective est quant à elle prévue le 22 janvier prochain.

 

Pour rappel, Chakib Alj opère dans l’agro-industrie, le tourisme et la plasturgie, tandis que Mehdi Tazi est ingénieur télécoms de formation et occupe le poste de PDG de Beassur Marsh. Tazi avait occupé les fonctions de président directeur général de Saham Assurance, et de GA Seguros en Angola. Il a également été vice-président de la CGEM en charge des nouveaux relais de croissance. Deux candidatures se sont manifestées durant cette campagne avant de se retirer à la dernière minute, il s’agit de la candidature de Youssef Mouhyi et celle de Hakim Abdelmoumen.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...