Aller au contenu principal

Le complexe sportif de Salé, un chef d'oeuvre "made in Morocco"

Inauguré par le roi Mohammed VI, le complexe Mohammed VI est une importante infrastructure sportive de 30 hectares qui a nécessité un investissement de 630 millions de dirhams. Un centre d’excellence qui donnera un nouvel élan au football national.

Par Mohamed L., Publié le 11/12/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le nouveau complexe sportif inauguré, le lundi 9 décembre 2019, par le roi Mohammed VI à Salé, est un sacré bijou. D’une superficie de 30 hectares, ce complexe, qui a nécessité un investissement de 630 millions de dirhams, compte 4 terrains de football en gazon naturel, 3 en gazon synthétique et un autre en hybride, tous conformes aux normes de la FIFA, rapporte L’Économiste de ce mercredi 11 décembre 2019. Le quotidien rappelle que le centre d’excellence (anciennement centre sportif Maâmora) dispose d’une capacité d’accueil de 400 lits, répartis sur plusieurs résidences affectées aux différentes catégories d’équipe. Une résidence est destinée à l’équipe nationale A (66 chambres et 4 suites), une autre pour les jeunes footballeurs de moins de 23 ans (3 blocs d’hébergement d’une capacité de 150 lits). Une troisième résidence est dédiée aux jeunes de moins de 17 ans (45 chambres d’une capacité de 80 lits).

 

À l’image du centre de formation de Clairefontaine en France, le centre Mohammed VI bénéficie également d’une clinique médicale et sportive avec une grande salle de fitness, une piscine couverte, un laboratoire et un centre de consultation avec des équipements sportifs de pointe, relève Al Ahdath Al Maghribia. Aussi, une partie restauration et détente est disponible, en plus d’un auditorium de 221 places pour accueillir diverses manifestations et projections de films.

 

Un programme stratégique

Cet investissement est le fruit d’une convention signée en 2014 entre plusieurs ministères et la Fédération royale marocaine de football (FRMF) visant le développement des infrastructures du football national. Le budget global s’élève à 1,5 milliard de dirhams. Un des volets de ce programme stratégique concerne le « renforcement de la formation », dont l’appui à la réalisation de Centres de formation des clubs nationaux (RCA, FUS, MAT, WAC, RSB). Ce projet concerne aussi l’édification de cinq centres fédéraux de formation, notamment celui de Saïdia qui est en cours de finalisation, et ceux d’Ifrane, Ksar Lakbir, Beni Mellal et Agadir (en cours d’études), indiquent nos confrères de Telquel.

 

Le financement de ces projets englobe des contributions du ministère de l’Intérieur, de l’ordre de 600 millions de dirhams, du ministère de la Jeunesse et des Sports à hauteur de 600 millions de dirhams, du ministère de L’Économie et des Finances de 200 millions de dirhams et de la FRMF de 100 millions de dirhams.

 

Cet ensemble d’investissement vise à promouvoir le football national à travers le monde. Pour rappel, le royaume a longtemps souffert de problèmes d’infrastructures sportives. Des progrès ont été perçus depuis le début du 21e siècle avec la construction et le réaménagement de plusieurs stades (Fès, Marrakech, Agadir, Tanger, Laayoune..etc). Le pays aspire depuis plusieurs années à organiser la Coupe du monde, le dernier échec pour l’organisation du Mondial 2026 ne semble pas décourager le royaume qui n’a pas tardé à exprimer sa volonté d’organiser l’édition suivante, celle de 2030. 

 


  • Partagez

Conseil BAM : une première évaluation du dispositif de soutien

Après la double baisse du taux directeur en mars et juin et une batterie de mesures pour accroître ...

Licenciement économique : parfois nécessaire, gare aux abus

Malgré le dispositif de soutien public, des milliers d’entreprises ne résisteront pas à la crise et...

La BEI signe un accord de 200 millions d’euros pour soutenir l’agriculture marocaine

Ce mercredi 16 septembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque marocaine Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont signé un accord de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises ma...

OCDE : une récession moins forte mais inédite en temps de paix

L’OCDE table désormais sur une récession de l’économie mondiale de 4,5% contre 6% anticipée en juin...

Rebooster le Tourisme : le Maroc multiplie ses rencontres à l’étranger

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie soc...

Conjoncture : des impayés plus importants en 2021 ?

Il n’y a pas mieux que les banques pour livrer une analyse fine de la situation individuelle des en...