YOY

Temps de lecture : 3 minutes


Rapport : Les Marocains n’ont plus confiance dans les institutions

Temps de lecture : 3 minutes

Catégorie Société , Gros plan

Temps de lecture : 3 minutes

Une étude réalisée par l’Institut Marocain d’Analyse des Politiques (MIPA) fait un constat alarmant du rapport qui lie les marocains aux institutions du pays. 67,8% des personnes recensées affirment avoir perdu confiance dans le gouvernement et les partis politiques. 57.5% ne croient plus au parlement et 41% ne font plus confiance à la Justice marocaine. Cependant, la police et l’armée bénéficient de la plus grande confiance des personnes interrogées avec des taux respectif de 78 % et 83,3 %.

Temps de lecture : 3 minutes

Ces chiffres ne trompent pas. Le rapport annuel de l’institut marocain d’analyse des politiques (MIPA), en partenariat avec la fondation Heinrich Boll, a été dévoilé ce mardi 3 décembre 2019 à Rabat. Réalisé en octobre 2019 par le cabinet Averty, il s’est basé sur un échantillon de 1000 personnes de plus de 18 ans, déclare Mohamed Mesbah, directeur de l’institut marocain d’analyse de politiques.



 



Une perte de confiance générale



Le premier constat qui est sorti de cette étude est la perte de confiance des marocains en leurs institutions. Près de 68 % des Marocains affirment avoir perdu confiance dans leur gouvernement et leurs partis politiques, rapporte le quotidien Akhbar Alyaoum, ce jeudi 5 décembre 2019. La Justice n’est pas en reste et perd également du terrain. 41 % des Marocains affirment ne pas faire confiance à la justice du pays. La moitié des personnes recensées ne connaissent pas les fonctions du parlement et 90 % d’entre eux ignorent l’identité des présidents de ses deux chambres, rapporte pour sa part Assabah. Cependant, la police et l’armée sont les institutions qui bénéficient de la plus grande confiance des personnes interrogées, avec des taux respectifs de 78 % et 83,3 %.



 



Par ailleurs, 69 % des Marocains ont déclaré leur insatisfaction quant à la trajectoire générale qu’emprunte le pays. La moitié des personnes interrogées se disent mécontentes de la situation économique, et environ 74 % d’entre eux estiment que les efforts du gouvernement pour lutter contre la corruption sont inefficaces. Al Massae affirme que ces statistiques « lourdes » et « choquantes » devraient interpeller tous les partis politiques qui appellent aujourd’hui les jeunes à s’inscrire dans les listes électorales en vue des prochaines élections législatives. Le quotidien prévient que cette perte de confiance peut avoir des répercussions très graves si les acteurs politiques ne revoient pas leurs stratégies politiques et sociales.



 



Enfin, seuls 24 % des personnes interrogées ont déclaré faire confiance au secteur public de la Santé contre 73 % pour le privé. Le secteur de l’enseignement public est également touché, 48 % des Marocains ne font plus confiance dans les écoles publiques du pays.



 



Un autre constat alarmant. 42 % des Marocains ont affirmé ne pas faire confiance aux autres concitoyens. Ces derniers préfèrent accorder leur confiance avant tout à leur entourage. En effet, 95,2 % des personnes interrogées ont confirmé avoir une confiance absolue en leur famille.



Recommandé pour vous

Taxis Vs VTC : une guerre sans fin ?

Temps de lecture : 4 minutes

Le conflit entre les taxis et les VTC s’est intensifié depuis que les applications de transpor…

Décès de Aïcha Ech-Chenna : le Maroc perd une grande militante

Temps de lecture : 6 minutes

Aïcha Ech-Chenna, icône de l’action sociale, est décédée ce dimanche. La présidente fondatrice…

Pollution de l’air : risque accru d’arythmies cardiaques et de cancer du poumon

Temps de lecture : 3 minutes

Une nouvelle étude américaine révèle que le fait de respirer de minuscules particules d’air po…

« Les Impériales 2022 » : une première journée riche en débats

Temps de lecture : 4 minutes

Deux ministres ont répondu présents à l’invitation des organisateurs de l’édition 2022 de l’év…

Symptômes, vaccin, prévention…tout savoir sur la grippe saisonnière

Temps de lecture : 4 minutes

À l’instar des autres pays, le virus le plus répandu en cette période est le virus grippal A(H…

Visas Schengen : une indignation sans fin !

Temps de lecture : 5 minutes

Pour des raisons migratoires, la France avait décidé, fin 2021, de réduire le nombre de visas …

Faut-il maintenir le changement d’heure ?

Temps de lecture : 5 minutes

Instauré principalement dans le but de réaliser des économies d’énergie, le changement d’heure…

Apprentissage et développement humain : les chiffres inquiètent

Temps de lecture : 5 minutes

Bien que l’apprentissage soit la clé du développement humain, le Maroc a encore du mal à s&rsq…

Statut des enseignants-chercheurs : une réunion attendue avec le chef du gouvernement

Temps de lecture : 4 minutes

Les enseignants-chercheurs ne sont pas encore parvenus à un accord définitif sur la nouvelle r…

Pénurie d’eau : il est temps d’agir !

Temps de lecture : 4 minutes

Le stress hydrique touche plusieurs régions du monde, dont le Maroc. Cette crise est due à plu…

CCME : 95% des jeunes marocains résidant en Europe visitent le Maroc

Temps de lecture : 4 minutes

C’est un sondage qui vient confirmer l’attachement inébranlable que vouent les jeunes ressorti…

Avortement : retour sur les détails du décès de Meriem à Midelt

Temps de lecture : 4 minutes

Le débat sur l’avortement revient une nouvelle fois sur la scène nationale. La commune de Boum…