Aller au contenu principal

La marche de deuil des médecins du secteur public

Par Nora Jaafar, Publié le 30/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Certains médecins du secteur public ont observé hier, lundi 29 avril, un sit-in devant le ministère de la Santé alors que d’autres ont opté pour les démissions collectives. Au départ du siège du ministère de la Santé, la marche de deuil a traversé les grandes artères de Rabat.

 

Rassemblés sous l'égide du syndicat indépendant des médecins du secteur public, les manifestants arboraient leurs gilets noirs en guise de protestation contre un secteur "plongé dans l'agonie".

 

“C’est une situation catastrophique que vit le secteur de la santé publique en l’absence d’équipements médicaux et biomédicaux et des normes nécessaires pour prodiguer les soins au citoyen”, déclare le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) dans un communiqué publié ce lundi.

 

Ces médecins ont deux principales revendications. La première consiste en l’application de l’indice-échelon 509 (Bac+8) dans le calcul du salaire et son équivalence au doctorat d’État. Le second porte sur l’amélioration des conditions de travail en permettant aux médecins de disposer des moyens nécessaires à leur travail au sein des hôpitaux publics.

 

Selon le SIMSP, le gouvernement aurait encore une fois failli à ses engagements. Une passivité qui ne fait qu'accentuer la situation de crise du secteur et ses retombées négatives sur la qualité des prestations offertes aux citoyens.

 

Le syndicat annonce également dans son communiqué, le maintien de la grève à compter de ce lundi, tout en poursuivant les dépôts de démissions collectives au niveau de l'ensemble des régions et provinces. Les abondants de postes sont aujourd'hui aux alentours de mille.

La maternité célibataire au Maroc, entre exclusion et injustice

Pècheresses, hors-la-loi. Ainsi sont qualifiées les femmes qui ont un enfant hors mariage au Maroc....

Réforme du système de santé : le choix judicieux du Royaume

Le roi Mohammed VI a donné la semaine dernière le coup d’envoi d’un grand chantier pour la générali...

600 infractions en matière des prix et de qualité durant châabane

Selon le département des affaires générales et de la gouvernance, relevant du ministère de l’Économie, les contrôles, durant le mois de châabane, des prix et de la qualité des produits alimentaires de...

Vente en ligne de médicaments : une grande menace pour les Marocains

En raison de la pandémie de la Covid-19 et des restrictions mises en place pour l’endiguer, le e-co...

Les origines du féminisme au Maroc

Dans cet épisode de Radio Maarif, la professeur Latifa El Bouhsini explique les origines du féminisme au Maroc. Entre la bataille pour l'enseignement et la lutte pour l'égalité des droits, ces sources...

Les dates du baccalauréat 2020-2021 dévoilées

Ce lundi 19 avril, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que les épreuves de l’examen national ...