Aller au contenu principal

La marche de deuil des médecins du secteur public

Par H.L.B, Publié le 30/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Certains médecins du secteur public ont observé hier, lundi 29 avril, un sit-in devant le ministère de la Santé alors que d’autres ont opté pour les démissions collectives. Au départ du siège du ministère de la Santé, la marche de deuil a traversé les grandes artères de Rabat.

 

Rassemblés sous l'égide du syndicat indépendant des médecins du secteur public, les manifestants arboraient leurs gilets noirs en guise de protestation contre un secteur "plongé dans l'agonie".

 

“C’est une situation catastrophique que vit le secteur de la santé publique en l’absence d’équipements médicaux et biomédicaux et des normes nécessaires pour prodiguer les soins au citoyen”, déclare le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) dans un communiqué publié ce lundi.

 

Ces médecins ont deux principales revendications. La première consiste en l’application de l’indice-échelon 509 (Bac+8) dans le calcul du salaire et son équivalence au doctorat d’État. Le second porte sur l’amélioration des conditions de travail en permettant aux médecins de disposer des moyens nécessaires à leur travail au sein des hôpitaux publics.

 

Selon le SIMSP, le gouvernement aurait encore une fois failli à ses engagements. Une passivité qui ne fait qu'accentuer la situation de crise du secteur et ses retombées négatives sur la qualité des prestations offertes aux citoyens.

 

Le syndicat annonce également dans son communiqué, le maintien de la grève à compter de ce lundi, tout en poursuivant les dépôts de démissions collectives au niveau de l'ensemble des régions et provinces. Les abondants de postes sont aujourd'hui aux alentours de mille.


  • Partagez

Rapatriement des Marocains : Ait Taleb temporise mais rassure

Khalid Ait Taleb, ministre de la Santé a déclaré jeudi devant la commission des secteurs sociaux qu...

Les cafés et restaurants autorisés à rouvrir

Fermés depuis le 16 mars dernier, les cafés et les restaurants sont autorisés à rouvrir à partir de ce vendredi 29 mai. C’est ce qu’a annoncé le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Économie ...

Khalid Aït Taleb défend l’utilisation de la chloroquine pour traiter le Covid-19

Alors que l’hydroxychloroquine, traitement supposé efficace contre le Covid-19, fait débat, le Maro...

Tadamoncovid : 2 millions de réclamations enregistrées en une semaine

Ce mercredi 27 mai, le Comité de veille économique (CVE) a publié un communiqué indiquant que depuis le 21 mai, près de deux-millions de réclamations des ménages du secteur informel ont été enreg...

ONCF : retour progressif à partir du 1er juin

Ce jeudi 28 mai, l’Office national des chemins de fer (ONCF) a annoncé qu’à partir du lundi 1er juin, le nombre de trains navettes rapides (TNR) connaîtra une augmentation, passant de 20 à 40 par jour...

Après une digitalisation réussie, le secteur judiciaire prépare sa reprise

Après plus de deux mois de confinement, le Maroc prévoit une sortie de quarantaine le 10 juin. Le s...