Aller au contenu principal

La marche de deuil des médecins du secteur public

Par H.L.B, Publié le 30/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Certains médecins du secteur public ont observé hier, lundi 29 avril, un sit-in devant le ministère de la Santé alors que d’autres ont opté pour les démissions collectives. Au départ du siège du ministère de la Santé, la marche de deuil a traversé les grandes artères de Rabat.

 

Rassemblés sous l'égide du syndicat indépendant des médecins du secteur public, les manifestants arboraient leurs gilets noirs en guise de protestation contre un secteur "plongé dans l'agonie".

 

“C’est une situation catastrophique que vit le secteur de la santé publique en l’absence d’équipements médicaux et biomédicaux et des normes nécessaires pour prodiguer les soins au citoyen”, déclare le Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) dans un communiqué publié ce lundi.

 

Ces médecins ont deux principales revendications. La première consiste en l’application de l’indice-échelon 509 (Bac+8) dans le calcul du salaire et son équivalence au doctorat d’État. Le second porte sur l’amélioration des conditions de travail en permettant aux médecins de disposer des moyens nécessaires à leur travail au sein des hôpitaux publics.

 

Selon le SIMSP, le gouvernement aurait encore une fois failli à ses engagements. Une passivité qui ne fait qu'accentuer la situation de crise du secteur et ses retombées négatives sur la qualité des prestations offertes aux citoyens.

 

Le syndicat annonce également dans son communiqué, le maintien de la grève à compter de ce lundi, tout en poursuivant les dépôts de démissions collectives au niveau de l'ensemble des régions et provinces. Les abondants de postes sont aujourd'hui aux alentours de mille.


  • Partagez

Les propriétaires de cafés et restaurants ne s’en sortent pas

La reprise d’activité après le confinement est très compliquée pour les propriétaires de cafés et d...

Une association d’avocats se place aux côtés de la victime présumée d’Omar Radi

Samedi 8 août, l’Association de défense des droits de l’Homme (ADDF) à Tétouan, qui réunit plusieurs avocats, a publié un communiqué exprimant son soutien à la victime présumée du journaliste Omar Rad...

Rentrée scolaire : le principe de rotation envisagé

Alors que le ministère de l’Éducation nationale a tranché pour la date de reprise des cours, plusie...

Covid-19 : un corps médical marocain épuisé et en colère

La colère du corps médical marocain a atteint son paroxysme la semaine dernière. La décision du min...

Royal Air Maroc : maintien des vols spéciaux jusqu’au 10 septembre

Ce lundi 10 août, Royal Air Maroc (RAM) a publié un communiqué annonçant le maintien des vols spéciaux jusqu’au 10 septembre 2020. Ces vols internationaux spéciaux, lancés depuis le 15 juillet dernier...

L’Identifiant national des professionnels de santé octroyé aux sages-femmes

L’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) a délivré l’Identifiant national des professionnels de santé et Établissement de santé (INPE) aux sages-femmes exerçant dans le secteur public et le se...