Aller au contenu principal

Des Marocains victimes d'une escroquerie mondiale de cryptomonnaie

Une Bulgare, nommée Ruja Ignatova, a arnaqué des millions de personnes à travers le monde, dont des Marocains. Surnommée la « Reine de la monnaie numérique », la femme âgée de 39 ans faisait croire à ses victimes qu’elle avait inventée une monnaie électronique pour rivaliser avec le Bitcoin. Une arnaque qui lui aurait rapporté pas moins de 4 milliards d'euros avant sa disparition en 2017.

Par Mohamed Laabi, Publié le 28/11/2019 à 17:24, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

C’est sans aucun doute l’une des plus grandes arnaques du 21e siècle. Ruja Ignatova alias « Cryptoqueen » est en cavale depuis 2017. La femme d’affaires de 39 ans a fait croire à ses victimes qu’elle détient une monnaie électronique qui va révolutionner le marché, affirme la BBC. « Dans deux ans, plus personne ne parlera de Bitcoin ! », a-t-elle assuré en 2016 à Wembley devant des milliers de fans.

 

Selon la BBC, Ruja a diffusé son message dans le monde entier, et plus de 175 pays ont investi pour le développement de ce projet monstre. Les documents montrent que la Chine, à elle seule, a contribué avec 427 millions d’euros en 2016. Les investissements britanniques ont atteint les 96 millions de livres sterling, et de nombreuses contributions ont été octroyées par la Corée du Sud, Hong Kong et l’Allemagne.

 

Entre août 2014 et mars 2017, plus de 4 milliards d’euros ont été investis par des dizaines de pays. Al Massae rapporte, dans son édition du mercredi 27 novembre 2019, qu’une centaine de Marocains ont également été victimes de l’escroquerie de Ruja Ignatova. Le journal indique que des intermédiaires, se faisant passer pour des commerciaux de la monnaie imaginaire « OneCoin », se déplaçaient et organisaient des séminaires dans les hôtels les plus luxueux du royaume. Dès que la disparition de Ruja  a été confirmée par les médias internationaux, ces intermédiaires se sont également évaporés dans la nature.

 

Comparution de l’avocat de Ruja

Mark Scott, ancien avocat du cabinet Locke Lord, a été reconnu coupable pour son implication dans l’affaire « OneCoin ». Il est accusé d’avoir reçu 50 millions de dollars de la main de Ruja Ignatova, fondatrice et PDG de « OneCoin », afin de blanchir 400 millions de dollars, rapporte ThecoinTribune.

 

Le bureau du procureur de Manhattan et le bureau du procureur du district ont accusé Mark Scott d’avoir utilisé un vaste réseau de sociétés fictives, des comptes bancaires offshore et des montages financiers frauduleux pour blanchir les 400 millions de dollars provenant de l’arnaque « OneCoin ». Scott aurait obtenu 1 yacht de 57 pieds (environ 17 mètres), 3 maisons de plusieurs millions de dollars à Cape Cod dans le Massachusetts, des voitures de luxe, dont 3 Porsche et 1 Ferrari, en contrepartie des services illégaux rendus à « OneCoin ».

 

Rappelons que Ruja Ignatova a disparu en 2017, puis qu’elle a été condamnée en 2018 par contumace aux États-Unis, pour blanchiment d’argent. En mars 2019, le FBI a arrêté Constantine Ignatova, le frère de Ruja et chef de ce projet de cyber fraude sans pour autant connaître où se cache la « Cryptoqueen ».

Classes sociales : la dangereuse fracture

La haine des riches contre le mépris des pauvres. La société marocaine vit sous l’impulsion de dang...

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...