Aller au contenu principal

Tout ce que vous devez savoir sur les deux nouveaux Morocco Mall

Après le Morocco Mall inauguré en 2011 à Casablanca, le groupe Aksal s’apprête à lancer deux autres centres commerciaux dans les villes de Rabat et Marrakech. Le groupe fondé et dirigé par Salwa Idrissi Akhannouch ne lésine pas sur les moyens et compte injecter 2,2 milliards de dirhams dans la conception et la réalisation de ces deux centres commerciaux. Plus de 22 millions de visiteurs par an sont attendus dès leur inauguration en 2022.

Par Mohamed Laabi, Publié le 26/11/2019 à 11:26, mis à jour le 06/01/2021 à 10:47          Temps de lecture 2 min.
Teaser Media

À l’instar des plus grands malls de Dubai, Pékin où Istanbul, deux villes marocaines se doteront de centres commerciaux d’une superficie de 250 000 m² (135 000 m² à Marrakech, 115 000 m² à Rabat). Les deux projets annoncés pour l’année 2022 comptent créer 6000 emplois directs et s’étaleront sur une superficie de 11,6 hectares. À Marrakech, le futur mall au concept semi-ouvert, sera situé sur l’avenue Mohammed VI. Avec ses 7,3 hectares de superficie. Ce centre sera conçu par le cabinet DP Architects de Singapour, qui a géré le chantier du Dubai mall, révèle L’Économiste ce mardi 26 novembre 2019.

 

Morocco Mall Marrakech

 

Celui de Rabat prendra place sur les rives du Bouregreg avec une vue directe sur le mausolée Mohammed V et le grand théâtre de la capitale. Le projet mené en partenariat avec le groupe Wessal sera piloté par le même cabinet qui gérera celui de Marrakech, à savoir DP Architects. « Pour l’instant, l’enjeu est assez grand. Nous lançons deux malls en même temps. Ce qui est certain c’est que le Maroc est un pays où il existe une demande réelle et que nous sommes très attachés à développer des projets à forte valeur ajoutée dans les lieux où nous nous implantons. Nous ne nous lançons pas aveuglément sur des marchés sans en connaître les contours », déclare un responsable du service management d’Aksal à nos confrères de Hespress FR.

 

Morocco Mall Rabat

 

La commercialisation des boutiques a commencé pour les deux futurs centres commerciaux, 40 % de la superficie totale serait déjà réservée par des marques de prestige, rapporte l’Économiste. Avec ses 2,2 milliards de dirhams investis, Salwa Idrissi Akhannouch s’attend à recevoir près de 22 millions de visiteurs dès la première année de lancement.

 

Morocco Mall, la référence

Aksal s’est clairement inspiré de son premier projet « réussi », réalisé il y a 8 ans de cela, pour la réflexion et la conception de ses deux autres nouveaux centres commerciaux. Le nombre de visiteurs du plus grand mall du royaume est en constante évolution. En 2015, il était près de 18 millions de visiteurs. En 2018, il a accueilli plus de 20 millions de visiteurs, rapporte l’Économiste. À titre de comparaison, plusieurs monuments historiques internationaux attirent moins de visiteurs (Le Louvre et la Tour Eiffel à Paris font respectivement 9.3 et 7 millions de visiteurs par an, la Sagrada Familia de Barcelone accueille à peine 4,5 millions par an). Étendu sur 10 hectares, dont 70 000 m² de surface commerciale, le Morocco Mall avait coûté un investissement global de 2,7 milliards de dirhams.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...