Aller au contenu principal

Délais de paiement : Inforisk veut faire changer les comportements

Les retards de paiement, devenus une pratique courante, accélèrent la disparition de nombreuses entreprises. À côté du crédit interentreprises qui s'élève à 423 milliards de DH, les chèques et lettres en bois pèsent 143 milliards de DH. Pour contribuer à améliorer les pratiques en matière de délais de paiement, Inforisk, société spécialisée dans le renseignement commercial va déployer au Maroc le programme Dun Trade. En garantissant l'anonymat, Inforisk va permettre de mettre la lumière sur les mauvais payeurs et contribuer à accélérer les changements de comportement.

Par J.R.Y, Publié le 17/11/2019 à 22:29, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Lorsque l’on combine le crédit interentreprises, les chèques et les lettres de change impayés, on aboutit à un montant irréaliste de 617 milliards de DH (2017), soit plus de la moitié du PIB. C'est un euphémisme de dire que les délais de paiement et les impayés donnent la migraine aux chefs d'entreprises. Les entreprises peuvent toujours refuser le chèque et la lettre de change comme moyen de paiement. D'ailleurs le chèque est banni dans plusieurs commerces de proximité.

 

En revanche, les entreprises n'ont pas véritablement de marge de manœuvre sur les délais de paiement, surtout les petites structures. Elles sont obligées d'accorder des délais très longs à leurs clients. Pour celles qui n'ont que deux ou trois clients, la pression est encore plus forte. Cette faible diversification du portefeuille est donc un véritable handicap. Mais, là n'est pas le sujet puisque payer en retard est un sport national. C'est devenu culturel et, en somme, on le sait d’avance.

 

Mutualiser anonymement les données de paiement des entreprises

Outre le gouvernement qui essaie d’imposer l’exemple en incitant les administrations à payer leurs fournisseurs dans les meilleurs délais, afin de contribuer à améliorer les pratiques, Inforisk, spécialisé dans le renseignement commercial va déployer un programme appelé Dun Trade. L'objectif est simple : fournir des informations précises sur les expériences de paiement des entreprises. Pour collecter cette information, Inforisk va s'adresser aux fournisseurs. Il faut que ces entreprises soient un minimum organisées pour transmettre des données fiables. Inforisk garantit l'anonymat sur les informations qui lui sont fournies. Aujourd'hui, une PME ou une TPE ne peut pas publiquement dénoncer les comportements de paiement de ses clients au risque de les perdre. Grâce au programme Inforisk Dun Trade, ces entreprises ont donc la possibilité de s'exprimer librement sans risques de représailles. Le traitement des données va permettre de connaître les expériences de paiement individuelles et sectorielles.

 

C'est un outil supplémentaire d'aide à la décision. Plus les adhérents au programme seront nombreux, plus ils pourraient influer sur le comportement des mauvais payeurs. D'un autre côté, le travail en amont sur les clients est très important. Pour anticiper les incidents de paiement et plus globalement gérer les risques, tout se joue en amont. Il faut identifier correctement ses clients et prospects, rapporte l'Économiste qui cite Adrien Tzamaras, directeur du développement international chez Altares.

BAM : ce qu’il faut retenir du point de presse de Jouahri

Abdellatif Jouahri, wali de la banque centrale, a tenu ce mardi 22 juin 2021 une conférence de pres...

DEPF : la reprise se dessine

Au titre de ce mois de juin, la Direction des études et des prévisions financières (DEPF) relevant du ministère de l’Économie, des Finances et de la Réforme de l’administration, vient de publier sa de...

Kenzi Sidi Maarouf Hotel : réouverture du Rooftop et du SPA

Le Le groupe Kenzi a annoncé via un communiqué la réouverture du Rooftop de son hôtel de Sidi Maarouf. Doté d'une piscine à ciel ouvert surplombant la ville de Casablanca, loin du brouhaha de la m...

Kenzi Hotels : réduction pour les Marocains d'ici et d'ailleurs

Kenzi Hotels à travers l'ensemble de ses établissements au Maroc accueille à bras ouverts les Marocains du monde et les Marocains résidant dans le royaume. Présente dans six villes marocaines (Casabl...

IDE : le Maroc maintient son attractivité

Les flux des Investissements directs étrangers (IDE) vers le Maroc sont restés en 2020 quasiment inchangés à 1,8 milliard de dollars, selon le Rapport 2021 sur l'investissement dans le monde, élaboré ...

Industrie minière : l'ambitieux Plan Maroc Mines

Le Maroc veut révolutionner l'industrie minière avec un nouveau plan d'investissement de 1,7 milliard de dollars d'ici 2030. Le ministère de l'Énergie, des Mines et de l'Environnement ambitionne d'...