Aller au contenu principal

Le ministère de l’Intérieur préoccupé par le retour des djihadistes

Un rapport du ministère de l’Intérieur a qualifié le retour des djihadistes marocains des zones de conflit en Syrie, en Irak et en Libye de « préoccupant » pour le pays. Présenté hier au parlement, le rapport du ministère de l’Intérieur souligne que le Maroc fait partie des pays menacés par l’extrémisme et que les organisations terroristes appellent actuellement leurs militants à rentrer dans leur pays d’origine pour mener des opérations terroristes.

Par Mohamed Laabi, Publié le 08/11/2019 à 17:09, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La lutte contre le terrorisme est l’un des défis les plus importants auxquels a été confronté le royaume durant ces deux dernières décennies. Des efforts conséquents sont déployés par les forces de la BCIJ et de la DGSN dans ce sens. Le jeudi 7 novembre, le ministère de l’Intérieur a fait part au parlement de sa préoccupation quant au retour massif des terroristes marocains qui combattaient dans les zones de conflit, rapporte le quotidien arabophone Al Akhbar dans son numéro du 8 novembre 2019.

 

Distribué aux députés parlementaires, un rapport a mis le doigt sur les défis qui attendent plusieurs pays après le retour des extrémistes à leur pays d’origine. Au Maroc et jusqu’à la fin du mois d’octobre, 13 cellules terroristes qui s’apprêtaient à commettre des actes criminels dans le Royaume ont été démantelées, rappelle Al Akhbar.  

 

Selon le ministère, les autorités ont rapatrié, en mars 2019, un groupe de huit Marocains qui se trouvait dans les zones de conflit en Syrie. Expulsés de Syrie, ces derniers ont été soumis à plusieurs interrogatoires judiciaires, sous la supervision du parquet général compétent. Le ministère a également évoqué dans son rapport, le renforcement de ses capacités de surveillance et de contrôle aux points de passages frontaliers, en s’appuyant sur les moyens techniques et technologiques à sa disposition dans les ports et aéroports du royaume, rapporte H24info. « Le ministère et les services de sécurité travaillent sur le développement d’un partenariat stratégique avec des pays amis et voisins afin de faire face aux risques terroristes croissants », conclut le rapport. 

 

De son côté, le quotidien Assabah indique, dans son édition du 8 novembre, que le BCIJ a mis la main dernièrement sur un individu accusé du braquage d’une agence de transfert d’argent à Meknès. Après l’ouverture de l’enquête, il s’est avéré que le mis en cause s’est radicalisé en 2014 et était en contact avec des groupes terroristes. La même source souligne que des armes blanches et documents faisant l’apologie de Daech ont été saisis au domicile des parents de la victime.

 

785 Marocains ont rejoint Daech

Abdelhak El Khiam, directeur du BCIJ avait livré des statistiques sur les combattants marocains en Syrie, dont le nombre avoisine les 1 600, rapporte le360. Près de 785 ont été enrôlés par Daech, 100 par « Cham Al Islam », 52 par « Al Nosra » et près de 500 ont trouvé la mort. Le nombre de mineurs qui ont rejoint la Syrie a atteint 300, en plus de 200 femmes et enfants, dont 59 combattantes qui sont retournées au Maroc en compagnie de 13 enfants.

Chambre des représentants : approbation en commission du projet de loi relatif à l’usage licite du cannabis

Ce lundi 14 juin, la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a adopté le projet de loi N° 13.21 relatif à...

L’Algérie met fin à l’accréditation de France 24

Ce dimanche 13 juin, le ministre de Communication et porte-parole du gouvernement algérien, Ammar Belhimer, a annoncé que l’Algérie retire l’accréditation de France 24 en raison de «l’hostilité manife...

Espagne-Maroc : quid de la concession du gazoduc Maghreb-Europe ?

Après avoir exclu l’Espagne de l’opération Marhaba 2021, le Maroc aurait interrompu les négociation...

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...