Aller au contenu principal

Énergie renouvelable: Consolidation de la coopération maroco-allemande

Le ministre de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement, Aziz Rabbah, a déclaré lors de l’atelier « Médias pour un futur renouvelable », organisé le jeudi 7 novembre à Rabat par la Giz, que le Maroc et l’Allemagne devraient développer davantage leur coopération dans le domaine des énergies renouvelables à travers des joint-ventures, des partenariats B2B et le développement de la recherche scientifique. Signé une première fois en 2012, le partenariat énergétique maroco-allemand a été reconduit en 2016.

Par H.L.B, Publié le 08/11/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Rabbah a fait cette annonce lors d’un atelier sur « le rôle des médias pour un avenir renouvelable », le jeudi 7 novembre, à Rabat. L’ambassadeur d’Allemagne au Maroc, Götz Schmidt-Bremme, a participé à la rencontre en compagnie d’autres acteurs du secteur des énergies renouvelables. Le ministre a souligné l’importance du Partenariat énergétique maroco-allemand (PAREMA) et le développement du partenariat stratégique bilatéral dans le secteur énergétique. Il a souligné la nécessité de création de centres allemands de formation professionnelle, de coentreprises et de partenariats entre entreprises marocaines et allemandes, ainsi que l’importance du soutien du leadership africain en matière d’énergies renouvelables et de développement durable. « Il est maintenant temps d’entrer dans une nouvelle ère de partenariat, celle des énergies renouvelables », a-t-il affirmé.

 

Pour sa part, Schmidt-Bremme a salué les efforts considérables du Maroc dans le domaine des énergies renouvelables, en particulier le projet de la centrale solaire thermodynamique Noor. Il a annoncé l’allocation d’un portefeuille de 20 milliards de dirhams pour la coopération maroco-allemande dédiée aux énergies renouvelables, à l’eau potable et à l’économie durable. Notons que le partenariat PAREMA a été signé et approuvé pour la première fois en 2012, puis reconduit en 2016, rappelle le quotidien Le Matin. Cette « plateforme de dialogue institutionnalisé sur l’énergie permet un échange de bonnes pratiques et d’expériences entre les principales parties prenantes des deux pays, leaders de la transition énergétique dans leurs continents respectifs », indique le ministère.

 

Par ailleurs, le Maroc et l’Allemagne sont tous deux en tête du secteur de l’énergie sur leurs continents respectifs. Pourtant, l’un comme l’autre, dépends encore des exportations d’électricité pour subvenir aux besoins de ses ménages et de ses installations. Ainsi, les deux pays ont affirmé être prêts à réduire ce genre d’exportations, dont les conséquences négatives ne sont pas moindres.

 

Pour rappel, le Maroc vise à produire 52 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2030. Pour concrétiser ses aspirations, il a fortement investi dans l’énergie solaire en créant la 2e plus grande centrale solaire du monde, le projet Noor Ouarzazate et Noor Midelt I, dont la construction n’est pas encore achevée. Le complexe d’Ouarzazate d’ailleurs une superficie de plus de 3 000 hectares, et a nécessité un investissement de 400 millions de dollars injectés par la Banque mondiale, et 216 millions de dollars supplémentaires octroyés par le Fonds pour les technologies propres. Sinon, grand pas pour le Maroc en 2018. Le royaume a réussi l’année dernière à produire 35 % de son électricité à partir de sources d’énergie renouvelable.


  • Partagez

Les défaillances d’entreprises s’accélèrent

Les défaillances d’entreprises risquent de se multiplier dans le monde à cause de la pandémie du Co...

Bourses de mérite : la Fondation OCP et l’Ambassade de France ouvrent les candidatures

Ce jeudi 2 juillet, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, a annoncé le lancement des candidatures aux bou...

Déconfinement : les conditions de reprise ne sont pas du goût de tout le monde

Le Maroc fait face à une nouvelle hausse des cas de contaminations et dépasse la barre des 13000 in...

Modèle de développement : l’IRES appelle à une nouvelle gouvernance

L’Institut royal des études stratégiques (IRES) a publié cette semaine son rapport 2019/2020. Ce de...

Baccalauréat 2020 : une organisation sans précédent

Ce vendredi 3 juillet marquera le début des épreuves du baccalauréat 2020. Cette année, les examens...

Accor Live Limitless : une campagne inédite pour raviver l’amour du voyage au Maroc

Accor Live Limitless, le compagnon lifestyle du quotidien qui réunit les avantages, services et expériences de l’univers des marques Accor, lance une campagne inédite au Maroc, #ALLFBLADNA, conçue pou...