Aller au contenu principal

La police anti-émeute affronte des juges militants en Algérie

Par Nora Jaafar, Publié le 04/11/2019 à 16:40, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Dans la ville d’Oran, dans l’ouest de l’Algérie, des juges assistant à une assermentation devant un tribunal ont affronté la police antiémeute le dimanche 3 novembre. Ces derniers, membres de l’Union nationale des magistrats (SNM), ont entamé une grève le dimanche 27 octobre, appelant à l’indépendance de la magistrature. Leur démarche est intervenue à la suite d’un remaniement judiciaire du ministère de la Justice qui a touché près de la moitié des 6 000 magistrats algériens.

 

C’est dans la salle d’audience d’Oran que les nouveaux juges pro-gouvernementaux ont prêté serment. Le SNM a profité de cette occasion pour dénoncer que l’exécutif a trop de contrôle sur le pouvoir judiciaire algérien. Lorsque les juges ont provoqué des perturbations lors de cette séance, la police antiémeute est intervenue pour calmer la situation. Le journaliste algérien Khaled Drareni a partagé une vidéo sur Twitter montrant l’intervention brutale des forces de l’ordre.

 

 

Après ces affrontements, le SNM a déclaré que la réponse de la police était « une atteinte grave à la souveraineté du pouvoir judiciaire », souligne le site web d’Algérie 1. Ils ont également que 96 % des juges et procureurs algériens vont continuer leur grève jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites.

 

Pour rappel, le système judiciaire algérien est chargé d’observer et de superviser l’élection présidentielle du 12 décembre. Cependant, les juges ont protesté en avril dernier contre la tenue d’un scrutin, qui était prévu en juillet, en déclarant qu’ils comptent le boycotter. Ces derniers ont joint leurs voix à celles des manifestants pour réclamer la démission de tous les dirigeants de l’ère Bouteflika.

Affaire Pegasus : le Maroc contre-attaque

Deux semaines après sa révélation au grand jour, l’affaire Pegasus continue de faire du bruit. Forb...

Diplomatie espagnole : «le calme» et «la discrétion» sont de mise pour résoudre la crise avec le Maroc

Le nouveau ministre espagnol des Affaires étrangères, Jose Manuel Albares, a appelé au calme et à la discrétion pour consolider et rétablir les liens entre son pays et le Maroc. Ce dernier, qui a remp...

Pegasus : Forbidden Stories et d’Amnesty échouent à produire des preuves

Ce mercredi 4 août, Olivier Baratelli, l'avocat du Maroc dans l’affaire Pegasus, a affirmé qu'après le délai fixé de 10 jours, Forbidden Stories et Amnesty International n’ont pas réussi à apporter de...

Observateurs d’élections : 38 associations et réseaux nationaux désormais accrédités

Ce mercredi 4 août à Rabat, la Commission spéciale d’accréditation des observateurs des élections a tenu sa quatrième réunion. Lors de cette rencontre, l'instance a donné son aval à 15 associations et...

Bilan du gouvernement, pandémie, élections… El Otmani dit tout

À un mois des élections législatives 2021, le Chef du gouvernement Saad Dine El Otmani a été invité...

Législatives : Benkirane ne se portera pas candidat

Dans une interview accordée à Le360, Abdelilah Benkirane, l'ex-Chef du gouvernement et ancien secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), a annoncé qu'il ne se présentera pas ...