Aller au contenu principal

Global Hunger Index : « Faible niveau de faim » au Maroc

Global Hunger Index (GHI) considère que la sévérité de la famine au Maroc est faible. En effet, selon le classement de GHI 2019, publié le lundi 14 octobre, le Maroc s’est classé 42e place sur la liste des pays les plus et moins concernés par la sous-nutrition dans le monde. Le Maroc s’est classé 2e en Afrique, selon l’indice, derrière la Tunisie (24e au niveau mondial). Il s’est également classé 4e dans le monde arabe, derrière le Koweït, la Tunisie et l’Arabie Saoudite.

Par Khansaa B., Publié le 18/10/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Selon le rapport de GHI, 17 pays occupent la tête du classement avec un indice inférieur à 5 (très faible niveau de famine), notamment la Bulgarie, Cuba, la Turquie, l’Ukraine et d’autres. Les pays en queue de classement étaient le Tchad (115e), le Yémen (116e) et la République centrafricaine (117e), avec une croissance extrêmement alarmante de sous-nutrition.

 

Entre 2018 et 2019, le Maroc est passé du 44e rang mondial au 42e sur le classement mondial de la sévérité de la famine et de la malnutrition. En effet, cet indice a diminué ces dernières décennies au Maroc. Il est passé de 15,8 en 2000 à 9,4 en 2019, passant d’une intensité modérée à faible.

 

L’indice utilisé par GHI est basé sur quatre critères : le pourcentage de la population sous-alimentée, le pourcentage d’enfants de moins de cinq ans qui ont un poids faible pour leur taille, le pourcentage d’enfants de moins de cinq ans qui sont trop petits pour leur âge et le taux de mortalité infantile chez les moins de cinq ans.

 

Le taux de sous-alimentation de la population marocaine a été estimé à 3,4 % en 2019, contre 6,8 % en 2000. Les taux d’enfants de moins de cinq ans qui ont un poids faible pour leur taille et sont trop petits pour leur âge sont respectivement de 3,4 % et 16,6 %. Les deux nombres ont diminué depuis 2000. Enfin, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans au Maroc est de 2,3 % en 2019, contre 5 % en 2000.


  • Partagez

Viol d’une mineure à Marrakech : le ministère de la justice sort de son silence

Après le tollé médiatique qu’a provoqué la fuite d’un jeune Koweitien de 24 ans, accusé de viol sur...

Militantisme : 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février"

Ce jeudi marque le 9e anniversaire du "Mouvement du 20 février" au Maroc. Ce mouvement a vu le jour...

Un patient présentant les symptômes du Coronavirus en quarantaine à Kénitra

Ce jeudi 20 février, le quotidien arabophone Al Massae rapporte que depuis mardi, les départements du ministère de la Santé sont en état d’alerte après qu’un citoyen chinois vivant à Kénitra ait été s...

La visite du roi Mohammed VI à Fès

Ce mardi 18 février, Sa Majesté le roi Mohammed VI est arrivé à Fès. Durant ce séjour, le souverain devrait inaugurer plusieurs projets de développement qui s’inscrivent dans le cadre de l’Initia...

Le Maroc rejette catégoriquement les allégations d’Amnesty International

Ce mercredi 19 février, dans une réponse relayée par la MAP, les autorités marocaines ont exprimé leur «rejet catégorique des allégations et des positions adoptées par Amnesty International» dans son ...

Hamza mon bb : sous le coup d’un mandat d’arrêt, Aïcha Ayach arrêtée à Dubaï

Ce mercredi 19 février, le journaliste émirati Saleh Al Jasmi, frère du chanteur Hussain Al Jassmi, a confirmé que les autorités de Dubaï ont arrêté, mardi 18 février, la styliste marocaine Aïcha Ayac...