Aller au contenu principal

Libye : Haftar serait capable de libérer la capitale en 2 jours

Suite à différentes attaques sur la capitale Tripoli, l’Armée Nationale Libyenne (ANL) a nié avoir ciblé des civils, affirmant que sa priorité est d’assurer la sécurité des citoyens grâce à son opération de libération de Tripoli. Le commandant de l’ANL, le maréchal Khalifa Haftar, estime qu’il pourrait reprendre le contrôle de la capitale en deux jours, mais au prix de dommages collatéraux importants.

Par Nora Jaafar, Publié le 16/10/2019 à 11:46, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le maréchal Haftar a déclaré à l’agence russe Spoutnik que l’armée place la sécurité des citoyens en premier, expliquant que l’ANL vise à défendre les habitants de Tripoli contre la violence des milices, et non pas à envahir « à tout prix » la capitale. Il a indiqué que la guerre peut prendre fin en deux jours, mais qu’elle entraînerait la destruction de la ville et de lourdes pertes civiles.

 

Le maréchal a nié par ailleurs connaître le sort de Saif Al Islam Kadhafi, fils du défunt dirigeant libyen Muammar. Il a également déclaré qu’il n’y avait aucune communication entre eux, ajoutant que Kadhafi est un citoyen libyen et a le droit de participer aux élections. « Si les conditions légales sont remplies, c’est son droit naturel », souligne Haftar en référence à la récente déclaration de Kadhafi sur sa candidature à la prochaine élection présidentielle.

 

Cependant, le commandant de l’ANL a expliqué que la fin des opérations militaires ne signifie pas automatiquement que le pays sera prêt pour la tenue de nouvelles élections. Interrogé sur sa participation au prochain scrutin, Haftar a indiqué qu’il ne s’en préoccupait pas, affirmant que le pays devait d’abord améliorer sa sécurité et ses conditions socio-économiques.

 

Pendant ce temps, le chef du Gouvernement d’Union National (GUN), Fayez Al-Sarraj, s’est rendu sur les lieux d’une attaque aérienne dans le quartier al-Fernaj de Tripoli où une femme et ses trois enfants ont été tués et de nombreuses autres victimes ont été grièvement blessées. Il a également inspecté les bâtiments adjacents, notamment le siège du Ministère de la Santé et une mosquée, qui ont été ravagés par le raid aérien.

 

À la suite de cet attentat, la Mission des Nations Unies en Libye (UNSMIL) a publié un communiqué exprimant sa consternation et condamnant « dans les termes les plus fermes possibles le désintérêt irresponsable pour la vie des populations innocentes ». Elle a appelé à mettre immédiatement fin à ces attaques aveugles. « Il est particulièrement flagrant que cette attaque survient quelques jours après celle ciblant le club équestre de Tripoli, qui a également blessé un certain nombre d’enfants », a déploré la mission.

 

Par ailleurs, l’ambassadeur des États-Unis en Libye, Richard Norland, s’est dit « écœuré par les informations selon lesquelles trois jeunes sœurs auraient été tuées lors d’un bombardement aérien mené à Tripoli par des forces assiégeant la capitale ». Il a indiqué que ces morts « tragiques et aberrantes » doivent unir tout le monde pour demander la fin immédiate des combats et le début d’un processus politique menant à une paix durable en Libye ».

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...

Biden s'envole pour l'Europe et réhabilite TikTok

Joe Biden s’est envolé mercredi pour le Royaume-Uni, première étape d’une tournée européenne, la première depuis son arrivée à la Maison-Blanche. Juste avant de quitter les USA, le président améric...

ONU : le Conseil de sécurité octroie à Guterres un deuxième mandat

Ce mardi 8 juin, lors d’une brève session à huis clos, le Conseil de sécurité, qui joue un rôle clé dans le processus de nomination du secrétaire général des Nations Unies (ONU), a unanimement recomma...