Aller au contenu principal

Crise séparatiste en Catalogne : la tension monte d’un cran

De violents affrontements entre la police espagnole et les partisans des séparatistes catalans ont éclaté pour la deuxième journée consécutive après l’emprisonnement de neuf dirigeants indépendantistes. Après le blocage de l’aéroport de Barcelone, des milliers de personnes ont pris part aux manifestations du mardi soir alors que la tension est montée d’un cran dans la région.

Par Khansaa Bahra, Publié le 16/10/2019 à 10:42, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Ce mardi 15 octobre en fin de soirée, Barcelone a connu des affrontements violents lors d’une deuxième journée de manifestations dénonçant la condamnation des dirigeants séparatistes. Des images diffusées par la télévision régionale montrent des policiers anti-émeute aux prises avec des manifestants, tentant de les repousser, tandis que les pompiers essayent d’éteindre des poubelles en feux. Des barrières ont également été incendiées près de La Pedrera, l’une des principales attractions de la ville. Entre temps, au moins quatre personnes ont été arrêtées à proximité d’un bâtiment gouvernemental local, rapporte Euro News.

 

tension

 

arrestation

 

 

Dans un communiqué, le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, le Premier ministre par intérim, a condamné la violence des manifestations qui ont eu lieu à Barcelone, Tarragone, Gérone et Lérida. « Une minorité veut semer la violence dans les rues des villes catalanes (…) Il est évident que nous ne sommes pas face à un mouvement citoyen pacifique, mais coordonné par des groupes qui utilisent la brutalité pour briser la coexistence en Catalogne », a ajouté le gouvernement ajoutant que son objectif est de « garantir la sécurité et l’ordre public ».

 

Meritxell Budo, la porte-parole du gouvernement régional indépendantiste catalan, a condamné la violence, affirmant que les séparatistes ont toujours été pacifiques et qu’un groupe isolé d’individus est en train de ternir la réputation du mouvement. « Le gouvernement régional condamne toutes les actions violentes, comme nous l’avons toujours fait », a déclaré Budo à TVE, une chaîne nationale de la télévision espagnole.

Un dîner en l'honneur de la délégation du Hamas

Dans son journal télévisé arabophone de 21h, la première chaine de télévision marocaine a révélé que le roi Mohammed VI a offert un dîner en l’honneur d’Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, a...

Élections 2021 : une commission de suivi créée

Sur instructions royales, la commission centrale chargée du suivi des élections a été créée ce mard...

Résolution du conflit israélo-palestinien : le rôle significatif du Maroc

Convié par le Parti de la justice et du développement (PJD), Ismail Haniyeh, chef du mouvement pale...

Le Conseil de coopération du Golfe exprime son soutien au Maroc

Ce mercredi 16 juin à Riyad, le conseil ministériel du Conseil de coopération du Golfe (CCG) a tenu sa 148e session. À l’issue de cette réunion, le CCG a publié un communiqué dans lequel il souligne l...

Arrivée du chef du mouvement Hamas au Maroc

Une première. Ce mercredi 16 juin à Rabat, Saad Dine El Otmani, chef du gouvernement, ainsi que d’autres politiciens marocains ont reçu Ismail Haniyeh, le chef du Hamas. Ce dernier, accompagné par une...

Maroc-Espagne : entre préoccupations et fake news

La responsable de la diplomatie espagnole a récemment exprimé son intention de rester discrète au s...