Aller au contenu principal

Campagne agricole 2019-2020 : les mesures prises par Akhannouch

Le 8 octobre 2019, le ministre de l’Agriculture Aziz Akhannouch a donné à Sidi Kacem le coup d’envoi de la nouvelle campagne agricole 2019-2020. Une campagne qui se veut plus efficace et plus riche que sa précédente. Plusieurs mesures entre semences, engrais, ressources hydriques, subventions… etc, ont été annoncées pour garantir un lancement efficace et efficient.

Par Mohamed Laabi, Publié le 11/10/2019 à 11:57, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Au début de chaque campagne agricole, le ministre dévoile le nombre de semences mises à la disposition des agriculteurs pour la saison. Cette année, un stock de 2,2 millions de quintaux de semences subventionnés a été alloué à des prix incitatifs, souligne l’hebdomadaire la Vie économique. Ses semences atteignent les 175 DH/quintal pour le blé tendre, 195 DH/quintal pour le blé dur et 345 DH/quintal pour l’orge.

 

Pour ce qui est des engrais, le marché sera approvisionné à hauteur de 680 000 tonnes, au même prix de la campagne précédente. Pour une utilisation rationnelle et appropriée des engrais, il sera procédé à l’exploitation des cartes de fertilité des sols (8,7 millions d’hectares) réalisées avec un renforcement du conseil agricole.

 

Concernant les barrages à usage agricole, le taux de remplissage se situe à 45 % contre 57 % de la même période de la campagne précédente. Compte tenu du déficit en eau, le ministère a pris des mesures en matière d’irrigation, notamment la programmation d’une superficie de 487 000 hectares pour l’irrigation au niveau des grands périmètres dont 23 % pour les céréales, indique le site de Médias24.

 

Parmi les autres mesures adoptées par le ministère, figure la programmation de l’équipement des exploitations en système de goutte-à-goutte sur 50 000 hectares supplémentaires. Mais aussi l’achèvement des travaux de modernisation du réseau d’irrigation pour la reconversion collective en irrigation localisée sur une superficie de 120 000 hectares. La dernière mesure concerne la poursuite des travaux du programme national d’extension de l’irrigation sur une superficie de 85 000 hectares au niveau de l’aval des barrages réalisés ou programmés.

 

Dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA), l’État va accompagner l’acquisition de matériel agricole et l’encouragement des investissements dans le secteur. Le montant de subventions prévisionnel pour 2020 est de près de 3,91 milliards de dirhams (soit +1 % par rapport à 2019) pour un investissement global de 8 milliards de dirhams.

Une saison 2018-2019 décevante

Durant la saison précédente, plus des deux tiers de la pluviométrie ont été enregistrés durant les trois premiers mois avec une absence de pluies pendant le reste de l’année. La production enregistrée pour les céréales est de 52 millions de quintaux, soit une baisse de 49 % par rapport à 2018 qui était une année exceptionnelle pour la production des céréales, rapporte leseco.

 

Pour Akhannouch, « la saison a été moyenne, mais elle reste marquée par une bonne performance des agrumes, des olives et des cultures industrielles. Ces réalisations ont permis de résorber la baisse de la production céréalière, et la valeur ajoutée agricole au titre de la campagne 2018-2019 devrait se situer à 120 MMDH ». Espoir, mesures ministérielles et ambition agricole, ce sont les mots clés que l’on pourrait retenir de cette nouvelle campagne agricole.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...