Aller au contenu principal

Éducation: la Banque mondiale octroie 500 millions de dollars au Maroc

Alors que la dette extérieure du royaume ne cesse d’augmenter, la Banque Mondiale lui octroie une enveloppe de 500 millions de dollars pour le financement d’un programme d’appui à l’éducation.

Par Khansaa Bahra, Publié le 11/10/2019 à 11:10, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le ministère marocain de L’Éducation et de la Formation professionnelle et la Banque mondiale ont lancé un nouveau programme d’éducation, a annoncé la MAP. Ce mardi 8 octobre, une conférence de presse s’est tenue à Rabat pour présenter les grandes lignes de ce projet, qui a été lancé officiellement ce jeudi 10 octobre.

 

Le programme soutient l’objectif d’améliorer les résultats de l’éducation et d’un investissement de la Banque mondiale à hauteur de 500 millions de dollars sous la forme d’un prêt-programme « en vertu duquel le décaissement des fonds est subordonné à la réalisation de résultats clés ».

 

Hind Belhabib, responsable de la direction stratégique, des statistiques et de la planification au ministère, a déclaré que cette démarche fait partie du soutien apporté par la Banque mondiale au gouvernement marocain, en particulier au secteur de l’éducation nationale. Elle a ajouté que le programme contribue à la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015-230 et de la loi-cadre sur l’éducation, soulignant que le ministère cherche à généraliser l’éducation des enfants de quatre à cinq ans.

 

Rappelons qu’au cours de ces dernières années, le Maroc a accepté des emprunts auprès de plusieurs institutions financières alors que sa dette extérieure augmente. Plusieurs responsables, dont le président de la Cour des comptes, Driss Jettou, le président du Haut-commissariat au Plan, Ahmed Lahlimi, et le gouverneur de la Banque centrale, Abdellatif Jouahri, ont prévenu que la dette pèse sur la croissance économique du Maroc.

Sage présente les résultats de son baromètre TVA

Le leader du marché des solutions de comptabilité, de paie et de gestion commerciale dans le cloud, Sage a organisé une table-ronde sous le thème "Comment la dématérialisation fiscale peut-elle contri...

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...