Aller au contenu principal

Tunisie : Karoui libéré quelques jours avant le second tour

Une cour d’appel tunisienne a libéré mercredi le candidat présidentiel Nabil Karoui quelques jours avant le second tour de l’élection, a déclaré son avocat à Reuters.

Par Nora Jaafar, Publié le 09/10/2019 à 17:45, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le magnat des médias Karoui a été arrêté en août avant le premier tour des élections et a passé toute la campagne électorale en prison en attendant le verdict de son procès pour blanchiment d’argent et fraude fiscale. La cour d’appel a décidé de libérer immédiatement Nabil Karoui », a déclaré son avocat Kamal Ben Massoud sans donner plus de détails. « Sa libération a sauvé notre transition et la situation au dernier moment... Nous étions dans une période très difficile en Tunisie qui menaçait vraiment la démocratie tunisienne », a déclaré le porte-parole de Karoui, Hatem Mliki.

 

La semaine dernière, le président intérimaire Mohamed Ennaceur a déclaré que la détention de Karoui et son incapacité à faire campagne avaient porté atteinte à la crédibilité des élections. Les chiens de garde des élections avaient également demandé sa libération en affirmant qu’il ne pouvait y avoir de vote équitable s’il restait sous les verrous. La commission électorale tunisienne a elle-même avertie que Karoui pourrait faire appel du résultat s’il perd, car il a été privé de communiquer avec les électeurs, et que le scrutin pourrait être annulé.

 

Il y a trois semaines, Karoui a obtenu 15,6 % des voix au premier tour de l’élection et le dimanche 13 octobre, il affrontera Kais Saied, un professeur de droit à la retraite qui est arrivé premier avec 18,4 %.

 

Le procès contre Karoui a été intenté il y a trois ans par I Watch, la section locale de Transparency International, un organisme de surveillance anti-corruption. Il n’est pas clair quand un verdict final sera rendu dans cette affaire. Les critiques considèrent Karoui comme un populiste corrompu qui manipule à tort sa chaîne de télévision et une organisation caritative pour redorer son profil politique, mais ses partisans le considèrent comme un champion des pauvres en Tunisie.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...