Aller au contenu principal

Manifestations de personnes aux besoins spécifiques prévues à Rabat

Des organisations et des militants marocains luttant pour les droits des personnes à besoins spécifiques descendront dans la rue pour protester à Rabat, le samedi 12 octobre. Les manifestations commenceront devant Bab El Had, dans la médina de Rabat, à 10 heures du matin.

Par Nora Jaafar, Publié le 08/10/2019 à 16:21, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les Associations nationales des personnes handicapées, des chômeurs, des malvoyants et d’autres organismes à but non lucratif seront tous présents à cette manifestation. « Nous voulons que le gouvernement active ses plans pour promouvoir les droits des personnes handicapées. Il ne cesse de nous faire de fausses promesses pour améliorer l’image du Maroc au niveau international, mais en réalité, les personnes handicapées au Maroc vivent toujours dans une situation très difficile », a déclaré Hafid El Hanouni, membre de l’Association nationale des personnes malvoyantes.

 

La liste des besoins de ces militants est longue. Selon El Hanouni, certaines des plus urgentes sont les cartes d’identité conçues pour les personnes aux besoins spécifiques, les aides sociales, les transports gratuits et l’emploi. Les manifestants réclament également des installations scolaires spéciales, créées pour les enfants souffrant de handicaps mentaux.

 

Ces manifestations coïncident par ailleurs avec le premier anniversaire de la mort de Saber El Haloui, un activiste malvoyant. Ce dernier est décédé le 7 octobre 2018, après une chute du toit du siège du ministère de la Famille à Rabat. El Haloui est tombé lors d’un sit-in de malvoyants revendiquant plus d’opportunités de travail. Les prochains rassemblements ne commémoreront pas seulement la mort d’El Haloui, mais aussi celle de Miloud El Hamraoui qui est décédé en décembre 2011, dans des conditions similaires. El Hamraoui, un militant malvoyant, est tombé d’un escalator lors de protestations au siège du ministère des Familles.

 

« Si ces incidents s’étaient produits dans un pays démocratique plus développé, le ministre aurait tout d’abord démissionné. De plus, le gouvernement aurait également puni les responsables de ce drame », a déploré El Hanouni.

Six universités marocaines parmi les meilleures universités arabes

Ce mardi 27 juillet, le Times Higher Education (THE) a publié son nouveau classement des universités arabes, basé sur des critères liés à la réputation, la coopération et l’impact social. Issue de 14 ...

Covid-19 : une journée record à tous les niveaux

Le mardi 27 juillet 2021 a vu le Royaume battre de nouveaux records dans sa lutte contre la pandémi...

Comment consommer correctement des glucides ?

Dans ce podcast dédié à la musculation, la santé, la nutrition et au développement personnel, le sujet du jour sont les glucides. Dans cet épisode de La pause Fitness, il s’agit de comment consommer l...

Sinopharm : le Maroc reçoit un million de doses

Ce mardi 27 juillet, le Maroc a reçu une nouvelle cargaison de vaccins en provenance de la Chine. Il s’agit d’un million de doses du vaccin chinois Sinopharm. Ainsi, suite à cette livraison, le Maroc ...

Prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre

Ce mardi 27 juillet, le gouvernement a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 septembre 2021 à 18h. Cette décision intervient dans le cadre des efforts de lutte contre la propagati...

Covid-19 : le gouvernement joue la carte de l'omniprésence

Afin d’inciter le maximum de personnes à se faire vacciner contre la Covid-19, le ministère de la S...