Aller au contenu principal

Les étudiants du public en médecine boycotteront les examens du second semestre

Par Khansaa B., Publié le 24/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Les étudiants du public en médecine ont décidé de boycotter les examens du deuxième semestre en guise de protestation contre l’iniquité vis-à-vis de leurs homologues du privé. Ils réclament que les places dans les Centres hospitaliers universitaires (CHU) leur soient réservées de façon exclusive en barrant la route à leurs futurs confrères issus des universités privées.


Les étudiants en médecine des facultés publiques revendiquent que leur cursus soient soumis aux mêmes exigences que celui issu des universités privées, notamment en ce qui concerne la note éliminatoire au baccalauréat pour accéder en faculté de médecine.


“Tous les étudiants en médecine, en pharmacie ou en médecine dentaire ont décidé, suite à des assemblées générales qu’ils ont tenues le lundi 22 avril, de boycotter les examens du second semestre. On organisera également des marches pour protester dans nos villes respectives durant la semaine” a expliqué Ayoub Aboubiji, le coordinateur national des étudiants en médecine. Il ajoute : “Les médecins résidents de différents hôpitaux régionaux vont rejoindre la cause en boycottant les examens”.


  • Partagez

Casablanca : deux semaines de restrictions supplémentaires

C’est officiel, le gouvernement a annoncé dans un communiqué la prolongation des mesures de restrictions visant Casablanca de deux semaines supplémentaires à compter du lundi 21 septembre. Le nombre d...

Le Maroc passe commande pour les vaccins d'Astrazeneca

Le Maroc fait une nouvelle commande pour les vaccins contre le nouveau coronavirus. Un mémorandum d’entente pour l’acquisition de vaccins anti-Covid 19 produits par la Société "R-Pharm", sous licence ...

Déception et colère sont les mots d’ordre de cette rentrée scolaire

La reprise des cours en présentiel a été reportée dans plusieurs écoles du Royaume en raison de l’e...

Lutte contre le coronavirus : Tanger, le modèle à suivre

La ville du Détroit a connu une large amélioration de sa situation épidémiologique durant ce mois d...

Étude sur l’immunité collective au Maroc : 0,7% de la population a des anticorps

Ce jeudi 17 septembre, le ministère de la Santé a publié les résultats préliminaires d’une étude de séroprévalence recommandée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Selon cette investigation,...

La mort du petit Adnane vue par les hebdos

Le triste destin du petit Adnan Bouchouf, disparu le 7 septembre 2020 et retrouvé violé et enterré ...