Aller au contenu principal

Japon : Les victimes de stérilisation forcée (enfin) indemnisées

Par H.L.B, Publié le 24/04/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Le Japon a adopté, ce mercredi 24 avril, une loi sur l'indemnisation de près de 16.500 personnes stérilisées, souvent sans leur consentement, dans le cadre d'un programme gouvernemental visant à empêcher la naissance de "descendants inférieurs" qui est resté en vigueur jusqu'en 1996.

 

Beaucoup de victimes étaient physiquement ou cognitivement handicapées, et d'autres souffraient de maladie mentale, de la lèpre ou avaient simplement des problèmes comportementaux.

 

La nouvelle loi nippone, qui stipule clairement : " nous nous interrogeons sérieusement et nous nous excusons profondément ", promet de verser à chaque victime, dont beaucoup étaient des adolescents ou des enfants au moment de l'opération, 3,2 millions de yens (29 000 $) d'indemnisation.

 

Cette loi a été adoptée à l'unanimité par la Chambre haute du Parlement, après avoir été approuvée par la Chambre basse.

 

Le Premier ministre Shinzo Abe a fait une déclaration dans laquelle il s'est excusé et a affirmé que tout serait mis en œuvre pour faire en sorte que la société élimine définitivement la discrimination contre les personnes handicapées.


  • Partagez

Covid-19 : Fine Hygienic et Dislog font don de 150.000 unités de produit d’hygiène

"Fine Hygienic Holding", l’un des groupes mondiaux leaders dans la fabrication des produits hygiéniques et de solutions de stérilisation innovantes et "Dislog Group" leader marocain de la distribution...

Coronavirus : le Maroc prévoit-il un dépistage massif ?

Avec 560000 infections et 25300 décès, la pandémie du coronavirus se propage encore dans le monde. ...

Coronavirus : le bilan s'alourdit au Maroc

Le bilan des personnes infectées par le coronavirus continue de s’alourdir au Maroc. 58 nouveaux cas ont été enregistrés ce vendredi 27 mars. Ces derniers ont tous été pris en charge par des équi...

Premiers résultats encourageants du traitement par la chloroquine

À Rabat, un premier cas atteint du coronavirus a été guéri en six jours grâce à la chloroquine, une...

Covid-19 : les médecins du privé en renfort

Les derniers chiffres de la pandémie font état de 333 personnes infectées et de 21 décès au Maroc. ...

La police mobilisée face à la pénurie de sang

Ce mercredi 25 mars, les policiers de Rabat ont participé à une campagne de collecte de sang. Les policiers de Casablanca ont rejoint cet élan de solidarité et se sont également mobilisés, jeudi matin...