Aller au contenu principal

Afghanistan : les deux principaux candidats revendiquent la victoire

Les principaux candidats à la présidence afghane, le président sortant Ashraf Ghani et le directeur général Abdullah Abdullah, ont tous deux déclarés la victoire, faisant écho à la crise électorale qui a secoué le pays 5 ans plus tôt, lorsque les revendications contradictoires des deux hommes ont conduit à des mois de conflits.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/09/2019 à 16:32, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

La Commission électorale indépendante de l’Afghanistan recueille les votes de l’élection du samedi 28 septembre 2019. Si aucun candidat ne réussit à remporter plus que la moitié des suffrages, un second tour aura lieu entre les deux premiers.

 

« Nos votes sont les plus élevés de l’élection, et l’élection n’aura pas un second tour », a déclaré Abdullah lors d’une conférence de presse à Kaboul ce lundi.

 

Le colistier de Ghani, Amrullah Saleh, a affirmé dimanche que Ghani avait remporté une nette victoire au premier tour, sans apporter de preuve. « Les informations que nous avons reçues montrent que 60 à 70 % des gens ont voté (pour) nous », a annoncé Saleh dans une dépêche publiée sur son site web.

 

Ghani et Abdullah ont également été les deux premiers candidats de la dernière élection de 2014, qui a semé pendant des mois la confusion totale dans le pays. Les deux hommes s’accusaient mutuellement de fraude. Les États-Unis sont finalement intervenus, négociant un accord de partage du pouvoir en vertu duquel Ghani est devenu président et Abdullah a accepté le nouveau poste de directeur général.

 

Abdullah a également été impliqué dans un conflit électoral qui a duré des mois en 2009 lorsqu’il a contesté la victoire de Hamid Karzaï, alors en poste. Les candidats à la présidence afghane ont l’habitude de réunir des coalitions concurrentes de chefs régionaux et ethniques, et d’accuser les camps rivaux de fraudes organisées dans des districts éloignés contrôlés par leurs supporters.

 

Le directeur général de la commission électorale, Habiburrahman Nang, a déclaré lors d’une conférence de presse qu’aucun candidat n’avait le droit de se déclarer vainqueur avant que les résultats ne soient comptabilisés. L'annonce des résultats préliminaires est prévue le 19 octobre et celle des résultats finaux le 7 novembre.

France : le pass sanitaire validé tant qu’il n’entrave pas l’accès aux soins

Dans quelques jours, les visiteurs et les patients non urgents en France vont être soumis à une nouvelle mesure. Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel du pays a tranché dans l’affaire du fameux ...

Israël mène des frappes aériennes contre le Liban

Ce mercredi 4 août, des frappes aériennes ont eu lieu dans le sud du Liban. L’aviation israélienne a revendiqué ces frappes, soulignant avoir ciblé des sites de lancement de roquettes qui ont lancé de...

Présentation d'Aristote, sa vie et ses œuvres

Aristote n'est sans doute pas le philosophe le plus séduisant de l'Antiquité. Disciple de Platon, il prend ses distances avec la pensée de celui-ci et fonde une école, le Lycée. Il est considéré encor...

France : l’extension du pass sanitaire est-elle conforme à la Constitution ?

Ce jeudi 5 août, le Conseil constitutionnel de France rendra son avis sur l’extension du pass sanitaire. Cette décision majeure et très controversée s’inscrit dans le cadre de la nouvelle loi sanitair...

OMS : appel à un moratoire sur les doses de rappel

Ce mercredi 4 août, Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a tenu une conférence de presse à Genève, durant la quelle il a appelé à un moratoire su...

Incendies en Grèce : poursuite des évacuations massives

Les habitants et les touristes se trouvant à l’île grecque d’Evia ont fui ce mercredi 4 août vers les rivages côtiers voisins, alors que des flammes se propagent rapidement dans les forêts de pins env...