Aller au contenu principal

Affaire « dieselgate » : Chronologie du scandale de Volkswagen

Alors que Volkswagen fait face à la colère des propriétaires de voitures dans le cadre du procès de masse « dieselgate », voici un aperçu de la façon dont les émissions ont été découvertes et les retombées sur le géant automobile.

Par Nora Jaafar, Publié le 30/09/2019 à 10:13, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

- 2014 -

Des chercheurs américains de l’Université de Virginie-Occidentale découvrent que certaines voitures diesel VW émettent jusqu’à 40 fois les niveaux admissibles d’oxyde d’azote nocif lors d’essais sur route.

 

- 2015 -

. 18 septembre : L’Agence américaine de protection de l’environnement accuse VW d’avoir dupliqué des tests d’émissions de gazole en utilisant des « dispositifs invalides » (defeat devices).

 

. 22 septembre : Volkswagen admet avoir installé un logiciel conçu pour réduire les émissions lors d’essais en laboratoire sur 11 millions de moteurs diesel dans le monde. L’action VW a chuté de 40 % en deux jours.

 

. 23 septembre : Le directeur général Martin Winterkorn démissionne, mais insiste sur le fait qu’il n’était pas au courant de cette manœuvre frauduleuse.

 

- 2016 -

. 22 avril : VW annonce une perte nette en 2015, la première depuis 20 ans, après avoir épargné des milliards pour couvrir les coûts prévus du scandale.

 

. 28 juin : VW accepte de verser 14,7 milliards de dollars en rachats, compensations et pénalités dans le cadre d’un accord colossal avec les autorités américaines. L’accord, qui ne couvre que les moteurs diesel de 2,0 litres, prévoit des versements en espèces pour près de 500 000 conducteurs américains.

 

. 21 septembre : Les premiers investisseurs de VW intentent une action en justice devant un tribunal allemand pour obtenir des milliards de dommages et intérêts. Ils accusent le constructeur automobile de ne pas avoir communiqué sur la crise en temps opportun.

 

. 8 décembre : La Commission européenne intente une action en justice contre sept pays de l’UE, dont l’Allemagne, pour n’avoir pas endigué la fraude en matière d’émissions.

 

- 2017 -

. 11 janvier : VW plaide coupable à trois chefs d’accusation aux États-Unis, dont la fraude, et accepte de payer 4,3 milliards de dollars en amendes civiles et pénales. Dans le cadre de l’entente relative au plaidoyer, VW a signé un « énoncé des faits » dans lequel l’entreprise admet que la tricherie remonte à 2006, mais on ne sait toujours pas exactement si les dirigeants étaient au courant de cette fraude.

 

. 1er février : Le fabricant de pièces automobiles Bosch, qui a fourni des éléments du logiciel, accepte de verser près de 330 millions de dollars aux propriétaires et concessionnaires automobiles américains, mais ne reconnait aucun acte fautif. VW affirme qu’elle paiera au moins 1,2 milliard de dollars pour dédommager quelque 80 000 acheteurs américains de moteurs de 3,0 litres ainsi que pour racheter ou rééquiper leurs véhicules.

 

. 25 août : Un tribunal du Michigan condamne James Liang, ingénieur de VW, à 40 mois de prison et à une amende de 200 000 dollars.

 

. 6 décembre : Oliver Schmidt, directeur de VW, qui a été arrêté alors qu’il était en vacances en Floride, est condamné à sept ans de prison.

 

- 2018 -

. 23 février : VW renoue avec les bénéfices après des ventes record en 2017.

 

. 27 février : un tribunal allemand interdit d’utiliser les voitures diesel très anciennes pour lutter contre la pollution.

 

. 12 avril : Herbert Diess, chef de la marque VW, remplace à la hâte le PDG Matthias Mueller après que ce dernier apparaisse dans le collimateur des procureurs.

 

. 3 mai : Winterkorn est inculpé aux États-Unis, accusé d’avoir tenté de dissimuler la tricherie.

 

. 13 juin : VW accepte de payer une amende d’un milliard d’euros en Allemagne, reconnaissant sa responsabilité dans la crise du diesel. Le scandale a maintenant coûté au groupe plus de 27 milliards d’euros.

 

. 18 juin : Rupert Stadler, PDG de la filiale Audi de VW, est arrêté en Allemagne, accusé de fraude et de tentative de dissimulation de preuves.

 

. 10 septembre : Ouverture de la procédure d’indemnisation contre VW, qui réclame neuf milliards d’euros de dommages et intérêts à Brunswick.

 

. 16 octobre : Audi accepte de payer une amende de 800 millions d’euros.

 

. 1er novembre : L’organisation de consommateurs VZBV intente un procès de masse dont les audiences s’ouvrent ce lundi.

 

. 16 novembre : VW lance une vaste stratégie d’électrification de ces véhicules.

 

- 2019 -

. 18 janvier : Quatre directeurs d’Audi sont inculpés aux États-Unis.

 

. 15 mars : La SEC, organisme de surveillance du marché américain, annonce une action en justice contre VW.

 

. 15 avril : Winterkorn et quatre autres dirigeants sont accusés de « fraude grave » ainsi que de concurrence déloyale et d’abus de confiance.

 

. 7 mai : Porsche accepte de payer une amende de 535 millions d’euros.

 

. 31 juillet : Stadler et trois anciens directeurs d’Audi sont accusés de fraude.

 

. 24 septembre : Herbert Diess, actuel directeur de VW, Hans Dieter Poetsch, président du conseil de surveillance, et Winterkorn sont accusés de manipulation de marché.

 

(Avec AFP)

Comment se rendre aux États-Unis depuis le Maroc ?

À partir du 9 juin, les flux de voyageurs entre le Maroc et les pays étrangers seront rouverts selon les modalités de chaque pays. Les États-Unis, qui font partie chaque été des destinations touristiq...

Elections 2021 : le scrutin des représentants du personnel ouvre le bal des résultats

Les premiers chiffres des élections syndicales annoncent une véritable avance des syndicats de l’Un...

Le Maroc n’est pas à l’abri d’une 3e vague de la Covid-19

La campagne de vaccination contre la Covid-19 reprend de la vitesse après avoir ralenti ces dernièr...

RAM : lancement de vols additionnels en provenance de 10 villes européennes

Dans un message publié ce lundi 21 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé le lancement imminent de vols additionnels en provenance de 10 villes eu...

Marhaba 2021 : le récap des offres exceptionnelles

Le lundi 21 juin est le premier jour de l'été, l’occasion pour un nombre important de Marocains de ...

Baccalauréat 2021: réussite de 221.031 bacheliers

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) a annoncé, ce dimanche 20 juin, que le taux de réussite à l’examen national normalisé du baccalauréat a atteint 68,43% cette année. Ainsi, 221.031 bachelier...