Aller au contenu principal

Arbitrage vidéo : ce que cela va coûter à la FRMF

Par Mohamed L., Publié le 25/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Lors de son passage sur Radio Mars, Jamal Kaaouachi, président du comité central pour l’arbitrage, a révélé le coût de l’utilisation de la VAR durant les matchs de championnat national.

 

La FRMF devra casser sa tirelire pour utiliser cette technologie très développée pendant ses prochaines saisons. Le montant de l’accord, conclu par la FRMF et la société espagnole MediaPro qui sera chargée d’installer la VAR dans les stades, est estimé à 10,2 millions de dirhams, soit 4 fois ce que perçoit le vainqueur de la Botola. En moyenne, la VAR coûtera à la 5000 dollars (48 500 dirhams) par match.

 

La formation des arbitres a commencé

Un stage de formation de 5 jours sur la technique de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) a commencé le mardi 24 septembre au palais des conférences Mohammed VI à Skhirat, avec la participation de 39 arbitres et arbitres assistants.

 

« La FIFA a lancé la technologie de la VAR pour offrir aux arbitres un outil pour réduire les erreurs ayant un impact direct sur le résultat de la rencontre et en particulier sur l’approbation ou le refus d’un but, d’un penalty ou dans les cas d’expulsion directe d’un joueur (sans récolter deux avertissements) ou encore pour identifier le joueur ayant commis l’infraction afin d’éviter d’avertir ou de renvoyer un autre joueur », a déclaré à la MAP le directeur national adjoint des arbitres de la FRMF, Mohamed Guezzaz.

 

Pour sa part, l’arbitre international Redouane Jaid a expliqué que l’utilisation de la technique de la VAR est en phase avec la tendance générale du football mondial. Notant que le Maroc est pionnier au niveau continental dans l’adoption de cette technologie pour son championnat national.


  • Partagez

Conseil BAM : une première évaluation du dispositif de soutien

Après la double baisse du taux directeur en mars et juin et une batterie de mesures pour accroître ...

Licenciement économique : parfois nécessaire, gare aux abus

Malgré le dispositif de soutien public, des milliers d’entreprises ne résisteront pas à la crise et...

La BEI signe un accord de 200 millions d’euros pour soutenir l’agriculture marocaine

Ce mercredi 16 septembre, la Banque européenne d’investissement (BEI) et la Banque marocaine Crédit Agricole du Maroc (CAM) ont signé un accord de 200 millions d’euros pour soutenir les entreprises ma...

OCDE : une récession moins forte mais inédite en temps de paix

L’OCDE table désormais sur une récession de l’économie mondiale de 4,5% contre 6% anticipée en juin...

Rebooster le Tourisme : le Maroc multiplie ses rencontres à l’étranger

Nadia Fettah Alaoui, ministre du Tourisme, de l’Artisanat, du Transport aérien et de l’Économie soc...

Conjoncture : des impayés plus importants en 2021 ?

Il n’y a pas mieux que les banques pour livrer une analyse fine de la situation individuelle des en...