Aller au contenu principal

Arbitrage vidéo : ce que cela va coûter à la FRMF

Par Mohamed Laabi, Publié le 25/09/2019 à 16:03, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Lors de son passage sur Radio Mars, Jamal Kaaouachi, président du comité central pour l’arbitrage, a révélé le coût de l’utilisation de la VAR durant les matchs de championnat national.

 

La FRMF devra casser sa tirelire pour utiliser cette technologie très développée pendant ses prochaines saisons. Le montant de l’accord, conclu par la FRMF et la société espagnole MediaPro qui sera chargée d’installer la VAR dans les stades, est estimé à 10,2 millions de dirhams, soit 4 fois ce que perçoit le vainqueur de la Botola. En moyenne, la VAR coûtera à la 5000 dollars (48 500 dirhams) par match.

 

La formation des arbitres a commencé

Un stage de formation de 5 jours sur la technique de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) a commencé le mardi 24 septembre au palais des conférences Mohammed VI à Skhirat, avec la participation de 39 arbitres et arbitres assistants.

 

« La FIFA a lancé la technologie de la VAR pour offrir aux arbitres un outil pour réduire les erreurs ayant un impact direct sur le résultat de la rencontre et en particulier sur l’approbation ou le refus d’un but, d’un penalty ou dans les cas d’expulsion directe d’un joueur (sans récolter deux avertissements) ou encore pour identifier le joueur ayant commis l’infraction afin d’éviter d’avertir ou de renvoyer un autre joueur », a déclaré à la MAP le directeur national adjoint des arbitres de la FRMF, Mohamed Guezzaz.

 

Pour sa part, l’arbitre international Redouane Jaid a expliqué que l’utilisation de la technique de la VAR est en phase avec la tendance générale du football mondial. Notant que le Maroc est pionnier au niveau continental dans l’adoption de cette technologie pour son championnat national.

Augmentation importante de la charge de compensation à fin mai

Dans une note récemment publiée, la Trésorerie générale du royaume (TGR) a indiqué, qu’à fin mai 2020, le montant de la charge de compensation s’élève à 6,3 milliards de DH (MMDH) au lieu de 3,07 MMDH...

Risques en finance : une histoire de casino ?

Les marchés financiers sont souvent comparés à des casinos. Ce parallèle a été fait pour la première fois par John Maynard Keynes et est encore aujourd’hui repris dans les médias. L’effet casino a une...

Finances publiques : un déficit budgétaire de 24,6 MMDH à fin mai

La situation des charges et ressources du Trésor dégage un déficit budgétaire de 24,6 milliards de DH (MMDH) pour les cinq premiers mois de cette année, contre un déficit de 23,3 MMDH à fin mai 2020. ...

Marché financier international : l'OCP lève avec succès 1,5 milliard de dollars

Dans un communiqué récemment publié, l’Office chérifien des phosphates (OCP) a annoncé avoir réuni une émission obligataire sur les marchés internationaux. Ainsi, conformément à l’autorisation de son ...

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...