Aller au contenu principal

Crédits : Bank Al-Maghrib octroie de la marge de manœuvre aux banques

Lors de sa réunion trimestrielle du 24 septembre, la banque centrale a gardé le taux directeur inchangé à 2,25 %, mais a annoncé la baisse de la réserve monétaire de 4 % à 2 %. La tension sur les ressources bancaires justifie cette décision. La réserve monétaire est constituée des ressources que les banques sont tenues réglementairement de déposer auprès de la banque centrale. La décision de baisser le taux de la réserve monétaire de 2 points va libérer 11 milliards de DH de liquidités pour les banques. Cette décision participe à son action de soutien à l’économie. La banque centrale insiste sur le fait qu’elle fournirait toutes les liquidités nécessaires aux banques afin qu’elles continuent à financer normalement l’économie.

Par J.R.Y, Publié le 25/09/2019 à 14:05, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media
Bank Al-Maghrib

Le conseil de Bank Al-Maghrib a tenu sa réunion trimestrielle, hier mardi 24 septembre. La banque centrale n’a pas touché au taux directeur, le principal instrument de politique monétaire. Il est donc maintenu à 2,25 %.

 

Coup de pouce aux crédits bancaires

En revanche, Abdellatif Jouahri, le wali de Bank Al-Maghrib a annoncé la baisse de la réserve monétaire de 4 % à 2 %. Cette décision se justifie par la pression sur les liquidités des banques. Aujourd’hui, les banques sont obligées de recourir massivement à la banque centrale pour mobiliser de l’argent pour financer leurs activités. Cette dernière leur prête autour de 82 milliards de DH par semaine. La raison à cela est que les dépôts des banques progressent moins vite.

 

L’une des explications est que la circulation fiduciaire (le cash) est en forte hausse ces deux dernières années. Qui dit forte circulation du cash dit aussi moins de ressources pour les banques pour financer le crédit. D’autres éléments comme les chiffres du commerce extérieur expliquent aussi la tension sur les ressources des banques. Selon la banque centrale, elle pourrait s’accentuer en 2020 d’où la décision de réduire le taux de la réserve monétaire.

 

La réserve monétaire est constituée des ressources que les banques sont tenues réglementairement de déposer auprès de la banque centrale. En d’autres termes, c’est de l’argent qui n’est pas investi dans l’économie. La baisse de 2 points du taux de la réserve monétaire va libérer 11 milliards de DH de liquidités pour les banques.

Même si Bank Al-Maghrib n’a pas touché au taux directeur, la baisse du taux de la réserve monétaire participe à son action de soutien à l’économie. Elle a à plusieurs reprises indiqué qu’elle fournirait toutes les liquidités nécessaires aux banques pour qu’elles continuent de financer normalement l’économie.

 

Le coût de l’argent n’est pas un frein à l’économie

Diminuer le taux directeur n’est pas aujourd’hui la solution pour relancer l’économie. Il n’est pas dit que les banques vont la répercuter automatiquement. La transmission de la baisse du taux directeur aux taux appliqués au crédit est lente à se matérialiser. De toute façon, les dernières baisses n’ont pas eu l’effet escompté sur la demande de crédit, même si les banques ont en partie joué le jeu en abaissant sensiblement leur tarification.

 

Aujourd’hui, les taux immobiliers sont inférieurs à 5 % et les conditions de financement sont relativement très intéressantes pour les entreprises. Pourtant, la croissance du crédit est toujours atone. Cela fait dire à la Banque centrale que les blocages ne tiennent pas au coût de l’argent, mais relèvent d’autres facteurs notamment les délais de paiement qui plombent la trésorerie des entreprises et à la baisse des carnets de commandes.

Échanges extérieurs : les principaux partenaires commerciaux du Maroc

Dans son dernier rapport annuel portant sur les échanges commerciaux du Maroc en 2020, l’Office des changes a indiqué que les transactions commerciales du pays avec le reste du monde ont enregistré un...

La reprise s’annonce bonne, mais reste menacée par la Covid-19

Au cours du deuxième trimestre 2021, le contexte international aurait été marqué par la poursuite d...

IPE : le CESE préconise une réforme «systémique progressive»

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a récemment publié une étude sur le système...

HCP : les perspectives économiques sont bonnes

Dans son budget économique exploratoire de 2022, le Haut-Commissariat au Plan (HCP) présente une ré...

Africa Motors : lancement officiel du Camion de la marque Foton au Maroc

Ce jeudi 15 juillet, lors d'une conférence de presse, Africa Motors, filiale du groupe automobile Auto Hall, a annoncé le lancement officiel du camion de la marque Foton baptisé Foton TM au Maroc. Cec...

Réforme fiscale : les conseillers adoptent le projet de loi-cadre n°19-69

Le projet de loi-cadre n°19-69 portant sur la réforme fiscale a été adopté ce mardi 13 juillet en séance plénière par la Chambre des conseillers. L’objectif de ce nouveau texte de loi est de détermine...