Aller au contenu principal

Saïd Bouteflika et d’anciens chefs espions algériens jugés par l’État

Par Nora Jaafar, Publié le 23/09/2019 à 15:43, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le frère du président algérien déchu Abdelaziz Bouteflika a été jugé ce lundi avec deux anciens chefs du renseignement et un chef de parti politique pour complot militaire, a rapporté une télévision algérienne.

 

Saïd Bouteflika, considéré comme le véritable président après que son frère a subi une attaque cérébrale paralysante en 2013, est accusé de « discréditer l’armée » et de « conspirer » contre l’État. L’ancien ministre de la Défense Khaled Nezzar a en effet affirmé qu’au mois d’avril, Said Bouteflika avait envisagé de déclarer l’état d’urgence et de licencier le général Ahmed Gaid Salah, chef de l’armée.

 

Sa détention en mai avec le général Mohamed Mediene, qui a dirigé pendant 25 ans les services secrets du pays, et le général Athmane Tartag, ancien chef espion, faisaient partie d’une vague d’arrestations ciblant le cercle restreint du président déchu.

 

Selon les chaînes de télévision privées Ennahar et El Bilad, ils ont été traduits devant un tribunal militaire à Blida, au sud d’Alger, aux côtés de Louisa Hanoune, chef du Parti des travailleurs. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent de lourdes peines de prison.

 

Plusieurs politiciens et hommes d’affaires de premier plan ont été interrogés ou détenus pour des allégations de corruption depuis que Bouteflika a démissionné en avril après deux décennies au pouvoir suite à des manifestations de masse.

 

Des élections présidentielles sont maintenant prévues pour le 12 décembre, mais les manifestants ont maintenu leurs revendications de réformes politiques et de destitution des loyalistes de l’ancien président, dont le chef des armées.

Sommet US-UE : la Covid-19, le climat et le commerce à l’ordre du jour

Les États-Unis et l’Union européenne ont convenu d’une trêve de cinq ans dans leur différend de longue date sur les subventions accordées aux constructeurs aéronautiques. Cette annonce a été faite ce ...

L’Otan réaffirme sa force et interpelle la Russie et la Chine

Les 30 États membres de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (Otan) ont clôturé leur somme...

Covid-19 : 2.000 euros pour discréditer le vaccin de Pfizer

Alors que la pénurie de vaccins contre la Covid-10 handicape les campagnes de vaccination de plusieurs pays, certains influenceurs ont été sollicités pour discréditer le vaccin de Pfizer. Dans ce podc...

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...