Aller au contenu principal

Investissement : Le Maroc reste sur le podium africain

Pour la cinquième année consécutive, le Maroc figure sur le podium des pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique. Ce classement est effectué par la banque sud-africaine Rand Merchant Bank (RMB). À la différence des éditions précédentes, le Maroc gagne une place et se retrouve deuxième devant l’Afrique du Sud. Le Maroc a mis en œuvre des réformes de l’environnement des affaires et a amélioré les échanges commerciaux avec les autres pays, dont les services des douanes qui fonctionnent plus efficacement maintenant. C’est un ensemble de petits changements qui font aujourd’hui la différence avec l’Afrique du Sud, explique RMB. L’Égypte domine depuis trois ans le classement.

Par J.R.Y, Publié le 23/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media

Encore un classement africain dans lequel le Maroc apparaît en bonne position. Le Royaume figure pour la cinquième année consécutive sur le podium des pays les plus attractifs pour l’investissement en Afrique. À la différence des éditions précédentes, le Maroc gagne une place sur le podium en montant sur la deuxième marche à la place de l’Afrique du Sud. Et, c’est une banque sud-africaine qui le dit.

 

Le classement « Where to invest in Africa » est établi chaque année par Rand Merchant Bank (RMB). « L’économie marocaine n’a pas été aussi durement touchée par le printemps arabe que les autres pays d’Afrique du Nord. Le pays a également mis en œuvre des réformes de l’environnement des affaires. Ils ont également amélioré les échanges commerciaux avec les autres pays et les services des douanes fonctionnent plus efficacement maintenant. Tous ces petits changements ont vu le Maroc dépasser l’Afrique du Sud », justifie Rand Merchant Bank. La banque se sert entre autres des indicateurs de tous les autres classements mondiaux (rapport du WEF sur la compétitivité mondiale et le Doing Business) pour évaluer les pays africains.

 

Sur la base de l’activité économique et des prévisions de croissance

De manière générale, deux principaux éléments, que la banque perçoit comme les conditions les plus importantes pour un investissement viable en Afrique sont pris en compte. Il s’agit de l’activité économique, exprimée sous forme de moyenne pondérée de la taille du marché et des niveaux prévus de croissance du PIB. Il y a aussi l’environnement d’exploitation, représenté par la moyenne pondérée de quatre enquêtes internationales mesurant la facilité des affaires.

 

Pour cette nouvelle édition, l’Égypte domine toujours le classement, et ce pour la troisième année consécutive. Les réformes menées dans le pays après le printemps arabe lui valent cette première place explique RMB : « Le gouvernement a opéré des changements pour répondre aux demandes des jeunes en lançant notamment des programmes d’aide au chômage. Certaines réformes ont aussi pour effet de faciliter les échanges commerciaux avec d’autres pays ». En outre, l’industrialisation de l’économie et la mise en œuvre de réformes favorables aux entreprises plaident en faveur du pays des pharaons.

Derrière le trio de tête, Kenya, Rwanda, Ghana, Côte d’Ivoire, Nigeria, Éthiopie et Tunisie complètent le Top 10.

La Banque mondiale révise la croissance du Maroc à la hausse

La croissance du PIB du Maroc devrait atteindre 4,6% en 2021, selon les dernières projections de la Banque mondiale. «Au Maroc, la production devrait rebondir à 4,6% en 2021 sous l'effet de plusieu...

Innovation et entrepreneuriat : le CAM et l'UM6P partenaires

Le groupe Crédit Agricole du Maroc (CAM) et l'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) ont signé, mercredi, deux conventions de partenariat pour développer l'innovation et l'entrepreneuriat au Maro...

Antoum : la radio interne de la Société Générale

Société Générale Maroc vient de lancer "Antoum Radio", une radio interne à destination des collaborateurs de la banque. Par ce nouveau canal de communication interne, Société Générale Maroc vise à...

LafargeHolcim : la cimenterie de Settat très performante

LafargeHolcim peut être fière de la performance de ses unités marocaines et surtout de cette de Settat. La cimenterie de la capitale de la Chaouia, dont la capacité annuelle de production est de 1,7 m...

AMMC : un nouveau plan stratégique 2021-2023

La présidente de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) a présenté, jeudi à Rabat, le nouveau plan stratégique de l'Autorité couvrant la période 2021-2023. Fruit d'un travail collaborat...

Comment certaines entreprises échappent-elles aux impôts ?

Il existe des sociétés qui ne paient pas d’impôts sur le bénéfice. Les entreprises des GAFA, notamment Apple Facebook, Amazon et Google, échappent également aux taxations dans les pays dans lesquels e...