Aller au contenu principal

2e sessions du dialogue stratégique Royaume-Uni-Maroc tenu à Rabat

Par Nora Jaafar, Publié le 19/09/2019 à 12:59, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Le mardi 17 septembre s’est tenu à Rabat la deuxième session du dialogue stratégique entre le Royaume-Uni et le Maroc, en présence des ministres britanniques du Moyen-Orient et de la politique commerciale, respectivement Andrew Murrison et Conor Burns. La session a été ouverte par le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita, et la délégation marocaine était conduite par la secrétaire d’État au ministère des Affaires étrangères, Mounia Boucetta.

 

En plus de souligner l’importance des relations entre le Royaume-Uni et le Maroc, le dialogue a couvert un large éventail de sujets, notamment les relations politiques, économiques, sécuritaires et culturelles des deux nations.

 

Les principales annonces faites lors de la session stratégique de cette année comprenaient des propositions pour la création d’un groupe de travail conjoint chargé d’étudier comment le Royaume-Uni et le Maroc pourraient augmenter leurs investissements dans leurs économies respectives et la signature d’un accord visant à créer une Haute Commission conjointe sur l’éducation.

 

Cette Commission aura pour objectif d’augmenter le nombre d’étudiants qui se rendent dans les deux pays pour étudier d’ici la fin de l’année 2023, en facilitant l’accès à la diplomation britannique au Maroc, et en encourageant des projets communs de recherche destinés à relever des défis nationaux et mondiaux importants.


Les ministres britanniques ont également pris note des progrès accomplis depuis le dialogue stratégique de l’année dernière qui s’est déroulé à Londres, où la signature de l’accord sur l’éducation entre le Royaume-Uni et le Maroc a constitué la première étape vers l’ouverture de la première école britannique à Marrakech en 2018, permettant ainsi aux parents et aux enfants marocains d’accéder à un enseignement britannique de qualité.


Les participants ont se sont également félicités pour les efforts accomplis sur l’élaboration d’un nouvel accord qui remplacera celui du libre-échange UE-Maroc existant une fois que le Royaume-Uni aura quitté l’Union européenne, afin que les entreprises des deux pays puissent échanger et investir librement.

Le Roi demande des prix raisonnables pour le transport des MRE

Le roi Mohammed VI a demandé à l’ensemble des intervenants dans le domaine du transport aérien, en particulier la RAM et aux différents acteurs du transport maritime, de veiller à pratiquer des prix r...

Mesures sanitaires : une actualisation chaque 2 semaines

La situation épidémiologique au Maroc est maîtrisée, a affirmé ce jeudi le chef de l'exécutif, Saad Dine El Otmani, lors de l'ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement. El Otm...

Le Maroc réagit à la résolution du Parlement européen

Le Maroc a réagi à la résolution adoptée ce jeudi à Strasbourg. Dans un communiqué, la diplomatie m...

Parlement européen : la résolution contre le Maroc votée

Le Parlement européen a rendu ce jeudi son verdict concernant le projet de résolution contre le Mar...

Le Parlement européen adopte la résolution hostile au Maroc

Le Parlement européen vient d'adopter le projet de résolution RC9-0349/2021 sur la "violation de la convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant et utilisation de mineurs par les autor...

Maroc-Hongrie : signature de 10 accords de coopération

Ce mercredi 9 juin au siège du ministère des Affaires étrangères à Rabat, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des Affaires étrangères, a été reçu par son homologue marocain Nasser Bourita. Lors de c...