Aller au contenu principal

Mugabe sera enterré dans son village Zimbabwéen la semaine prochaine

Par Nora Jaafar, Publié le 12/09/2019 à 10:54, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

L’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, sera enterré au début de la semaine prochaine dans son village et non devant un monument national dédié aux héros de la libération, a déclaré sa famille ce jeudi.

 

La famille de Mugabe, qui est décédé à Singapour la semaine dernière, et le gouvernement zimbabwéen sont en désaccord sur sa sépulture à Kutama, au nord-ouest de Harare, ou au National Heroes Acre, dans la capitale.

 

Mugabe, dont le régime autocratique a pris fin par un coup d’État militaire en 2017, est décédé la semaine dernière à l’âge de 95 ans. Son corps a été ramené de Singapour mercredi.

 

Les Zimbabwéens ont été divisés au sujet de la mort du dirigeant de l’ancienne colonie britannique de Rhodésie, qui a mis fin au règne des minorités blanches, mais qui a ensuite purgé ses ennemis par une répression brutale.

 

Son leadership tyrannique et sa mauvaise gestion économique ont forcé des millions de personnes à fuir le pays paralysé par l’hyperinflation et la pénurie de nourriture, de médicaments et de carburant.

 

Après l’arrivée de son corps à la maison, cependant, le dernier lieu d’inhumation de Mugabe est devenu un sujet de dispute entre sa famille et le gouvernement.

 

Le président Emmerson Mnangagwa avait déclaré Mugabe héros national après sa mort, indiquant qu’il devait être enterré au monument national.

 

Mais la famille a déclaré que ce sont les chefs traditionnels de sa ferme dans la région de Zvimba qui devraient décider où il doit être enterré.

 

Certains membres de sa famille sont encore aigris par son éviction et par la contribution de son ancien allié, Mnangagwa. Mugabe a licencié Mnangagwa en 2017, dans ce que beaucoup soupçonnaient être une tentative pour recruter son épouse Grace pour lui succéder.

 

Mugabe a été évincé par les manifestants et l’armée peu après.

 

Le président chinois Xi Jinping, l’ancien dirigeant cubain Raul Castro et une douzaine de présidents africains, dont le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, se joindront à la liste des invités aux obsèques officielles du président Mugabe à Harare ce samedi.

Lady Di, portrait d’une rebelle

Surnommée la princesse des cœurs, Diana Spencer n’était pas une Princesse comme les autres. Fille d’Albert Spencer, vicomte d’Althorp et de Frances Burke Roche, elle est la descendante de la duchesse ...

Liban : le nouveau Premier ministre vise à former au plus vite un gouvernement

Le Premier ministre libanais désigné, Najib Mikati, a déclaré ce mercredi 28 juillet qu’il espère former rapidement un gouvernement après avoir obtenu l’approbation du président Michel Aoun pour la pl...

La guerre dans l'espace a-t-elle déjà commencé ?

En 2020, quelques semaines après l’annonce par l’ancien président américain Donald Trump de la création d’une Space Force, deux satellites russes auraient pris en chasse un satellite-espion américain....

FMI : l’accès inégal aux vaccins creuse les inégalités économiques

Ce mardi 27 juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses prévisions économiques mondiales actualisées. Dans ce rapport, l’institution internationale, qui maintient sa prévision de croi...

Démarrage du plus grand procès pénal de l’histoire moderne du Vatican

Un cardinal catholique romain, autrefois proche allié du pape François, va être jugé au Vatican, pour avoir détourné des fonds de l’Église dans un projet immobilier ruineux à Londres. Le cardinal en q...

Biden met fin à la mission de combat des troupes américaines en Irak

Ce lundi 26 juillet, le président américain Joe Biden et le Premier ministre irakien Moustafa al Kadhimi ont signé un accord mettant formellement fin à la mission de combat de l’armée américaine en Ir...

lebief.ma - banniere-covid