Aller au contenu principal

Achoura, une célébration religieuse pour les musulmans du monde entier

Achoura est un jour marquant par l’ensemble des musulmans. Achoura (qui signifie dixième) est célébré le 10e jour du mois de Muharram (le premier mois du calendrier islamique), et tombe le 10 septembre de cette année. Il est célébré à la fois par les musulmans sunnites et chiites, mais pour des raisons différentes.

Par Khansaa Bahra, Publié le 10/09/2019, mis à jour le 30/12/2019
Teaser Media


Histoire de l’Achoura :

 

Les célébrations d’Achoura ont commencé lorsque le prophète Mohammed et ses disciples, une fois à Médine, ont découvert que la communauté juive jeûnait pour le Yom Kippour, « le Jour des Propitiations » ou le « Jour des Expiations ».

 

Quand Mohammed a demandé aux juifs pourquoi ils jeûnaient, ils ont répondu que le but est de se souvenir du jour où Dieu a sauvé Moïse des Égyptiens.

 

Ainsi le prophète a pensé qu’en tant que musulmans, ils devraient également faire de même, car Moïse est également un messager de l’islam.

 

Il a donc déclaré que les musulmans devraient jeûner le 10e jour du mois de Muharram. Cependant, puisque les musulmans et les juifs ne s’entendaient pas, Ramadan était le mois de jeûne des musulmans et Achoura était devenu une observance volontaire.

 

Après la mort de Mohammed, un grand chiisme s’est produit au sein de la communauté musulmane, ce qui a causé la scission entre musulmans sunnites et chiites.

 

Ceci est l’origine des différences dans la célébration d’Achoura. Pour les sunnites, c’est un moment de joie, car c’est une célébration de la victoire d’Allah contre les Égyptiens.

 

Pour les musulmans chiites, cette journée a pris un nouveau sens après la mort de Houssayn Ibnou Ali, petit-fils de Mohammed et troisième imam chiite. Il s’agit d’un jour de deuil commémorant la bataille de Karbalaa, qui a eu lieu en 680. Ils croient que Karbalaa était une bataille entre le bien et le mal et que la position de Houssayn Ibnou Ali, même s’il est mort, a permis à la foi islamique de survivre.

 

Traditions, coutumes et festivités d’Achoura :

 

Pour les musulmans chiites, l’Achoura est une journée de pèlerinage, pour ceux qui le peuvent, dans un sanctuaire de Karbalaa, le Machhad Al-Houssayn, où se trouve la tombe de Houssayn Ibnou Ali.

 

Les musulmans chiites portent des vêtements de deuil et évitent toutes sources de plaisir. Il est interdit de programmer un mariage ou une quelconque fête pendant cette journée.

 

Dans certaines villes, une reconstitution de la bataille de Karbalaa met en vedette des acteurs dépeignant les évènements de cette journée.

 

Pour les musulmans sunnites, l’Achoura est un jour de joie et de célébration qui contraste vivement avec l’Achoura chiite.

 

À cause de leur rivalité historique, il est courant que ce jour-là, et particulièrement dans les pays comptant de fortes communautés chiites et sunnites, des violences éclatent lors de ces célébrations.

 

Les célébrations au Maroc :

 

Au Maorc, les familles se rassemblent pour prendre des repas spéciaux et offrent une zakat (le dixième de leur revenu annuel) aux pauvres. Dans les rues, les feux de joie et les feux d’artifice sont d’autres moyens dépeignant ces festivités.

 

Les magasins de toutes tailles offrent de nouvelles marchandises lors de la célébration d’Achoura. Les jouets et les tambours « Taarija » sont étalés partout dans les souks et certaines grandes surfaces marocaines.

 

Les enfants se rendent dans la rue pour célébrer la fête. La plupart d’entre eux attendent avec impatience le grand jour de « ZamZam ». Tirant son nom de la fameuse source de La Mecque, les enfants sont libres de s’asperger les uns les autres avec de l’eau.

Sûreté nationale : haro sur les dérives policières

Les Marocains peuvent s’enorgueillir de l’efficacité de leurs services sécuritaires. Le professionn...

Le test PCR n'est plus obligatoire pour les voyageurs en provenance de la liste A

Les conditions d'accès au Maroc à partir du 15 juin ont connu une légère modification. Pour les voyageurs arrivant de la liste A, le test PCR n'est plus exigé si la personne est vaccinée. Les voyageur...

Nos téléphones écoutent-t-ils nos conversations ?

Tout le monde a déjà été surpris de voir apparaître une publicité sur internet pour un produit dont il venait de parler. Ce constat laisse aussi place aux théories de complot, poussant ainsi la majori...

Enseignement préscolaire : les recommandations des députés

La Commission chargée de l’évaluation des politiques publiques à la Chambre des représentants a liv...

Sous quelles conditions peut-on voyager en Espagne ?

Depuis le dernier déconfinement en Europe, plusieurs pays retrouvent une vie normale, mais également le monde du tourisme. Après l’annonce de la réouverture du ciel du Maroc, c’est à l’Espagne de rouv...

Marhaba 2021 : les MRE pris en tenaille

La flambée des prix des billets d'avion et de ferry pour rentrer au Maroc fait réagir les Marocains du monde. Sur les réseaux sociaux, des associations de Marocains résidant à l'étranger (MRE) dénonce...