Aller au contenu principal

Affaire Raissouni : procès reporté et soutien du CNDH

Le tribunal de première instance de Rabat a reporté le procès de la journaliste Hajar Raissouni au 16 septembre.

Par Nora Jaafar, Publié le 09/09/2019 à 15:41, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Raissouni, son fiancé et trois autres personnes ont comparu devant le tribunal aujourd’hui, 9 septembre.

 

Le 31 août, la police a arrêté la journaliste, son fiancé, le médecin et ses deux assistants. La journaliste d'Akhbar Al Yaoum est accusée d’avortement illégal et de relations sexuelles extraconjugales. Son fiancé, un ressortissant soudanais, fait face à des accusations similaires.
 

Position du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH)

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH) a publié aujourd’hui une déclaration indiquant qu’il suit le dossier sur les libertés individuelles. Il a également « condamné les attaques et insultes, de nature discriminatoire, proférées par certains » contre Raissouni.

 

« Le CNDH informe l’opinion publique qu’il présentera, au cours des jours à venir, ses recommandations d’amendement du Code pénal, en cours de discussion au sein de la commission de la législation et des droits de l’Homme de la Chambre des Représentants », indique le communiqué.

 

Le conseil espère « que la remise en liberté de Hajar Raissouni et de son partenaire pourra se faire de manière prompte », et s’attend à ce que les débats et les expressions publics puissent constituer « un tournant mettant fin à l’hésitation des acteurs politiques quant à l’harmonisation du cadre législatif du Maroc avec les dispositions de sa Constitution et l’adaptation de celui-ci aux pratiques sociétales ». Le CNDH annonce également « avoir désigné un représentant pour l’observation » du procès de Raissouni et de son fiancé, Refaat Amin.

 

Indignation internationale

L’arrestation de Raissouni a donné lieu à un débat national, les ONG internationales condamnant son arrestation.Amnesty International et Human Rights Watch (HRW) ont condamné son arrestation, appelant les autorités à abandonner toutes les charges retenues contre elle et de la libérer immédiatement.

 

Les ONG ont déploré que son arrestation violait son droit à la vie privée. « Les autorités ont bafoué son droit à la vie privée et ont apparemment cherché à salir sa réputation », a écrit HRW ce lundi 9 septembre.Le 6 septembre, Amnesty International a également exigé la libération de la journaliste de 28 ans.

 

« L’arrestation de Hajar Raissouni et de quatre autres personnes est totalement injuste et ces allégations constituent une atteinte scandaleuse à sa vie privée », a écrit Amnesty International.

 

L’ONG a établi un lien entre l’arrestation de la journaliste et son travail de journaliste, affirmant que Raissouni a eu des entretiens avec Ahmed Zefzafi, le père de Nasser Zefzafi, activiste du Hirak.

Voici comment se rendre en Grèce depuis le Maroc

En 2020, très peu de vacanciers se sont risqués à voyager hors de leurs frontières pour les vacances d’été. Un an plus tard, alors que les campagnes de vaccination vont bon train, les pays européens s...

Santé : des agences régionales remplaceront les directions régionales

Dans son édition de ce jeudi 17 juin, le journal arabophone Al-Akhbar rapporte que Khalid Aït Taleb, ministre de la Santé, envisage de limoger tous les directeurs régionaux de la santé. Cette démarche...

En 20 ans, Wikipédia a révolutionné la diffusion du savoir

Une encyclopédie est un ouvrage qui tente de synthétiser les connaissances à un moment précis. Avant l’ère d’internet, ces fameuses encyclopédies faisaient parfois plusieurs volumes et coûtait une for...

Covid-19 : attention à la hausse des cas de contamination

Alors que le Maroc risque de voir sa campagne nationale de vaccination contre la Covid-19 suspendue...

Marhaba : première traversée Sète-Tanger Med

Ce mercredi soir, un bateau a quitté le port de Sète dans le sud-est de la France dans le cadre de l’opération Marhaba 2021, lancée suite aux instructions royales concernant l’accueil des Marocains ré...

RAM : lancement imminent de vols additionnels en provenance de huit villes européennes

Dans un message publié ce jeudi 17 juin sur son compte Twitter, la compagnie aérienne nationale Royal Air Maroc (RAM) a annoncé «le lancement imminent de vols additionnels» en provenance de huit ville...