Aller au contenu principal

Boeing dans l'incapacité de répondre aux régulateurs sur le 737 Max

Par Mohamed Laabi, Publié le 04/09/2019 à 15:34, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Nouveau coup dur pour l’avionneur américain, qui ne cesse de s’enfoncer dans la pire crise industrielle de son histoire. Lors d’une réunion organisée en août, Boeing n’a pas été en mesure de répondre aux questions des régulateurs aériens de plusieurs pays sur les modifications apportées au système de contrôle de vol du737 MAX, ont indiqué mardi à l’AFP des sources proches du dossier.

 

« Nous avons pris part à cette réunion », a indiqué une porte-parole de l’ANAC, le régulateur aérien brésilien, par courriel. Le 737 Max, avion-vedette de Boeing, est cloué au sol dans le monde entier depuis mars dernier après deux accidents qui ont coûté la vie à 346 personnes.

 

Le retour du 737 Max dans les airs cette année semble compromis

 

Une fois que Boeing a démontré qu’il n’avait pas les informations requises, les parties ont décidé de mettre fin à la rencontre et de se réunir prochainement à une date ultérieure. L’action Boeing a chuté de près de 3 % mardi, révèle le  journal de Wall Street. Le quotidien a affirmé que Boeing avait refusé de fournir aux régulateurs les détails techniques des changements effectués sur le logiciel et que, par conséquent, il était plus que probable que le 737 MAX ne retourne pas dans le ciel cette année.

 

Contacté par l’AFP, Boeing a toutefois assuré maintenir son calendrier : « notre meilleure estimation reste un retour en service du MAX à partir du début du quatrième trimestre », autrement dit en octobre, a déclaré un porte-parole.

 

« La FAA suit une procédure approfondie, non un calendrier, pour le retour en service de transport des passagers du Boeing 737 MAX », a dit de son côté le régulateur américain. Fin juin, la FAA avait annoncé avoir décelé une faille liée à un microprocesseur du 737 MAX posant un « risque potentiel ».

 

Lors des tests sur simulateurs, les pilotes avaient eu du mal à reprendre rapidement le contrôle de l’avion après l’activation du système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans l’accident de Lion Air du 29 octobre (189 morts) et d’Ethiopian Airlines du 10 mars (157 morts). Ce nouveau problème requiert une mise à jour du logiciel du système de contrôle de vol, et non un remplacement de pièces défaillantes, plus long et plus coûteux.

G7 : un front uni pour vacciner plus contre la Covid-19 et protéger le climat

Ce dimanche 13 juin, après trois jours d’intenses discussions, le sommet de Carbis Bay, en Cornouailles, des sept pays les plus industrialisés (G7), s’est achevé. À l’issue de cet évènement, les dirig...

Mexique : les violences meurtrières envers les journalistes

25 ans après, les médias internationaux, coordonnés par Forbidden Stories ont décidé d’enquêter sur les violences meurtrières dont sont victimes les journalistes au Mexique. Le lancement de cette inve...

G7 : un sommet pour reconstruire le monde

Le Royaume-Uni accueille à partir d'aujourd'hui le sommet du G7. Les dirigeants des grandes puissances mondiales ont donné vendredi le coup d'envoi de leur conclave ambitionnant de remettre le monde s...

Covid-19 : les USA promettent 500 millions de doses à Covax

Le gouvernement américain compte acheter 500 millions de doses du vaccin contre la Covid-19 de Pfizer pour en faire don au programme Covax, chargé d’assurer l’accès des pays pauvres aux vaccins et aux...

Dieselgate : Peugeot poursuivi par la justice française

Après Renault en mai et Volkswagen mardi 8 juin, c’est au tour de Peugeot d’être rattrapé par le scandale du Dieselgate. Accusé d’avoir trompé plusieurs clients sur les taux de produits polluants émis...

Comprendre l'histoire du génocide culturel des Ouïghours

Depuis le début des années 2010, la Chine mène une politique répressive contre les Ouïghours, une minorité musulmane vivant en grande majorité dans le Xinjiang, région autonome du Nord-Ouest du pays. ...