Aller au contenu principal

Nouvelle procédure pour les mineurs non accompagnés quittant l’Espagne

Par Nora Jaafar, Publié le 04/09/2019 à 11:04, mis à jour le 30/12/2019 à 20:25
Teaser Media

Les mineurs non accompagnés, notamment ceux de nationalité espagnole, les résidents en Espagne ou ceux qui voyagent avec des tiers, doivent être munis d’un permis de voyage pour pouvoir quitter l’Espagne à partir du 1er septembre 2019, a rapporté El Faro de Ceuta.

 

En plus de la carte d’identité ou du passeport, les mineurs doivent avoir un permis de voyage signé. Les parents peuvent se procurer le formulaire auprès de la police, de la Garde civile, des tribunaux, des notaires, des mairies ou des consulats.

 

La nouvelle procédure a été conçue pour accroître la sécurité des mineurs qui se rendent à l’étranger.

 

Selon le quotidien espagnol, le ministère espagnol de l’Intérieur a indiqué que la nouvelle procédure est également applicable aux voyages de Ceuta au Maroc.

 

Le Ministère de l’Intérieur a publié en juillet une nouvelle procédure visant à prévenir les cas d’enlèvement ou de traite d’êtres humains. L’initiative vise également à renforcer la protection des données personnelles des mineurs.

 

El Faro de Ceuta a indiqué que la nouvelle procédure, émise par le Secrétaire d’État à la Sécurité, « unifie les systèmes de contrôle aux frontières et détaille les procédures et les contrôles à effectuer par les agents avant les entrées et sorties des mineurs ».

 

Le quotidien espagnol souligne que cette mesure résulte des départs fréquents de mineurs en dehors du territoire national.

 

« La diversité des situations que ces enfants mineurs peuvent subir en raison de leur statut de mineurs, comme la traite illégale des êtres humains ou les enlèvements parentaux, nous oblige à appliquer et à unifier un système commun de contrôle, tant pour respecter les réglementations nationales que pour protéger les accords et traités internationaux dont fait partie le Royaume de Ceuta », a ajouté El Faro de Ceuta.

 

La Constitution espagnole oblige les pouvoirs publics à assurer la protection sociale, économique et juridique des mineurs. L’article 39.4 stipule que les enfants doivent bénéficier de la protection prévue par les accords internationaux garantissant leurs droits.

Royaume-Uni : quelles sont les conditions pour s’y rendre depuis le Maroc ?

Alors que le monde continue de se déconfiner progressivement, de nombreuses personnes en profitent pour partir à l’étranger ou réserver des vacances, notamment au Royaume-Uni. Toutefois, ce pays est d...

Aïd Al-Adha : 5,8 millions de têtes d’ovins et de caprins identifiées

Dans le cadre des préparatifs de Aïd Al-Adha 1442, l’opération d’identification des bêtes se poursuit. En effet, la Fédération interprofessionnelle des viandes rouges (FIVIAR) et l’Association nationa...

Plus de 87% des eaux des plages marocaines conformes

Ce vendredi 18 juin, le département de l’Environnement du ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a organisé une conférence de presse afin de présenter les résultats du rapport nationa...

Quel avenir pour la Radio au Maroc ? (avec Imad Kotbi)

Du jonglage au DJing en passant par la RNT, Imad nous fera voyager avec lui depuis ses débuts et sa formation, jusqu’à cette époque où la Radio évolue et ses méthodes aussi. Comment a-t-il débuté ? Qu...

Marhaba 2021 : quand le Maroc tend les bras à ses immigrés

Le Conseil de gouvernement a approuvé ce jeudi un projet de décret instituant « une indemnité de tr...

Ahmed Réda Chami, président du CESE, invité de "Les Matins HEC"

Ce lundi 14 juin, Ahmed Réda Chami, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre de la Commission spéciale sur le nouveau modèle de développement (NMD), a été l’invité d...